profile image

François-William Simard

Blogueur et vice-président Communications de Garantie de construction résidentielle

François-William Simard est un spécialiste des communications et des affaires publiques. Il est présentement vice-président Communications et Relations partenaires de Garantie de construction résidentielle. Il œuvre dans le domaine des affaires publiques depuis le début de sa carrière, ayant d’abord travaillé comme conseiller au gouvernement du Québec pendant cinq ans. Au cours des six années suivantes, il a été directeur des affaires publiques de la Fédération des chambres de commerce du Québec ainsi que vice-président Développement stratégique et Communications de l’APCHQ, avant de se joindre à GCR. Il détient une maîtrise en gestion des ressources humaines, un baccalauréat en science politique ainsi qu’un certificat en communication. Passionné de politique et de tennis, François-William se démarque surtout par sa capacité à communiquer clairement et efficacement les arguments qu’il défend. Il ne refuse aucune entrevue, ou presque. Il préfère de loin expliquer son point de vue ou celui de son organisation plutôt que de laisser d’autres personnes le faire à sa place. Sur son blogue, il partage des opinions à titre personnel et qui n’engagent que lui.
Autorisation environnementale: oui pour un régime clair et Todd Korol / Reuters

Autorisation environnementale: oui pour un régime clair et prévisible

Le gouvernement est en train de réformer le régime d'autorisation environnementale présentement en vigueur au Québec. Bien qu'il soit relativement passé sous le radar médiatique, je crois qu'il est important que je vous en parle. Comprenez-moi bien : je vois d'un bon œil ce projet de loi, mais il comporte de nombreux éléments et certains d'entre eux me préoccupent.
20/12/2016 08:18 EST
La capacité de payer des citoyens a une Roy Hsu via Getty Images

La capacité de payer des citoyens a une limite

Québec désire depuis plusieurs années accorder davantage d'autonomie aux villes. Nous partageons la volonté du gouvernement de répondre aux aspirations légitimes des municipalités quant à un meilleur partage des pouvoirs. Or, nous croyons que la prudence est tout de même de mise.
13/12/2016 06:08 EST