profile image

Fatima Houda-Pepin

Députée de Lapinière et première vice-présidente de l'Assemblée nationale du Québec

Fatima Houda-Pepin détient un baccalauréat en commerce du Maroc, un baccalauréat en science politique de l’Université Laval, une maîtrise en relations internationales de l’Université d’Ottawa et une maîtrise en bibliothéconomie-sciences de l’information de l’Université McGill, qu’elle a menée parallèlement à une scolarité de doctorat, réussie en 1982, en politique internationale, à l’Université de Montréal. De 1981 à 1994, elle est chargée de cours à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec à Montréal. Elle est consultante et experte-conseil en éducation interculturelle, en immigration et en affaires internationales auprès du gouvernement fédéral, du gouvernement du Québec, de la Ville de Montréal, de l’entreprise privée et de plusieurs corporations professionnelles.

Depuis 1994, Fatima Houda-Pepin a été élue, à cinq reprises, à titre de députée de La Pinière à l’Assemblée nationale du Québec et a occupé plusieurs fonctions parlementaires. En 2005, elle a fait adopter, à l’unanimité de la Chambre, une motion contre l’implantation de la charia au Québec et au Canada. Depuis 2007, elle est première vice-présidente de l’Assemblée nationale. Responsable du dossier Femmes et démocratie à l’Assemblée nationale, elle a fondé le Cercle des femmes parlementaires du Québec, et préside le Comité du monument en hommage aux femmes politiques. Madame Fatima Houda-Pepin a reçu plusieurs distinctions, dont le Prix d’honneur pour l’ensemble de son œuvre de rapprochement interculturel, la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération décernée par le Gouverneur général du Canada en reconnaissance de sa contribution significative au bien-être de ses compatriotes et du Canada.

Nommée Personnalité de la Semaine par le quotidien La Presse (1992), Femme à l’honneur dans le cadre du Mois de l’histoire de la femme (1993), la République française lui décerna, en 2008, le grade de Chevalier de la Légion d’honneur pour son engagement en matière de droits de la personne. Elle a également été nommée Femme à l’honneur dans la catégorie femme politique par la Chambre de commerce de Montréal en 1995. Le magazine Châtelaine de mars 2006 l’a nommée Personnalité de l’année 2005, parmi les 10 femmes les plus inspirantes du Québec.
L'hommage à Jun

L'hommage à Jun Lin

Avec beaucoup de courage, Mme Du a pris la parole en mandarin et livré un message poignant, <em>En souvenir de Jun Lin</em>, au moment même où les services de l'ordre cherchaient toujours la tête de leur fils. « Notre fils bien-aimé - dit Mme Du - nous a quittés il y a un mois. Les trente derniers jours ont été la période la plus difficile de notre vie. Nous avons perdu un être cher qui nous manque terriblement et nous sommes tourmentés par le chagrin ».
06/07/2012 12:23 EDT
Pour que la mort de Rona, Zainab, Sahar et Geeti ne soit pas

Pour que la mort de Rona, Zainab, Sahar et Geeti ne soit pas vaine

Comme société démocratique et État de droit, nous ne pouvons continuer à fermer les yeux sur la violence conjugale et familiale sous prétexte qu'elle s'exprime à l'intérieur d'une communauté, d'une religion, d'une tradition ou d'un système patriarcal.
07/02/2012 01:57 EST