profile image

Dorothy Alexandre

Journaliste, productrice et animatrice de radio, conférencière

C’est en mai 2009 que Dorothy Alexandre entame une carrière de journaliste au sein du Groupe TVA. Jusqu’en avril 2013, elle y multipliera les affectations, œuvrant tour à tour comme rédactrice ticker et rédactrice web. Elle occupera ensuite le poste de recherchiste tant pour LCN que pour les bulletins TVA Nouvelles de 12h, 18h et 22h, ainsi que pour l’émission d’affaires publiques animée par l’ancien politicien Mario Dumont. L’univers de la radio est également son terrain de jeu. Dorothy Alexandre produit et anime l’émission En musique et en mots, diffusée tous les mardis de 20h à 21h sur les ondes de CKIN FM 106,3, Montréal. Reconnue comme une excellente communicatrice, elle convie ses auditeurs, depuis novembre 2010, à ce magazine socioculturel éclectique, jeune et dynamique, qui se veut le reflet du paysage métissé québécois, où rayonne la communauté haïtienne. Dorothy Alexandre est également coproductrice et animatrice de la nouvelle websérie Sans mots, diffusée sur sa chaîne YouTube. Ce magazine socioculturel lève le voile sur des situations qui laissent ces intervenants SANS MOTS. Histoires de succès et de courage, dénonciations d’injustices, sujets à débat. Par ailleurs, sa passion des communications l’amène à offrir des conférences auprès des jeunes des niveaux primaire, secondaire et collégial. En effet, ayant elle-même suivi un parcours atypique –elle détient un baccalauréat en Sciences de l’exercice de l’UniversitéConcordia, en plus d’avoir cumulé plusieurs emplois avant de trouver sa voieprofessionnelle – elle se donne la mission de les motiver à croire en leurs rêves, tout en faisant preuve de détermination, de rigueur et d’éthique detravail pour atteindre leurs objectifs. Dorothy Alexandre est également appelée à animer des conférences et galas pour divers organismes communautaires et associations sans but lucratif.
Getty

Tout le monde en parle, mais personne ne se parle - Dorothy Alexandre

Élevons le débat. Chers médias, assoyez à la même table des pro et des anti-charte. Des anti-charte musulmans. Parce que ce sont «eux», le «bobo». Non pas pour leur donner raison. Mais pour leur donner une autre image. Pour adresser les stéréotypes et les préjugés qui attisent la peur en «les autres».
20/10/2013 09:09 EDT