profile image

Donald Charette

Journalist and blogger

Correspondant parlementaire pour la Presse canadienne successivement à Ottawa et Québec. Chef de bureau de la PC à Québec puis adjoint du Service francais au bureau de Montréal.Chef des nouvelles au Soleil, chef du bureau politique du Soleil,
editorialiste. Directeur de l'information au Journal de Québec, responsable des bureaux politiques, et, toujours, choniqueur. Depuis quelques mois, blogueur.
Les libéraux et

Les libéraux et l'après-Charest

Les libéraux se rencontraient pour la première fois depuis l'élection du 4 septembre, dimanche à Laval. Il me semble que l'occasion était propice pour tirer des leçons de cette défaite aux mains du PQ, d'autant que le chef, Jean Charest, a quitté après avoir été défait dans son comté. Pour un parti chassé du pouvoir tout récemment, le Parti libéral du Québec ne semble pas trop porté sur le <em>mea culpa</em>.
21/10/2012 07:32 EDT
L'affaire Lussier, du

L'affaire Lussier, du croustillant

Quand il annoncé qu'il y aurait du «croustillant» à la reprise des travaux de la Commission Charbonneau, son procureur en chef, Me Sylvain Lussier, ne savait pas qu'il en ferait partie. La démission-surprise de Me Lussier, alors que la Commission expose sur la place publique un réseau de magouillage, soulève des questions sur le jugement de ce dernier et, par ricochet, sur la Commission Charbonneau elle-même.
17/10/2012 03:20 EDT
Les bombes de Lino

Les bombes de Lino Zambito

Lino Zambito est un peu comme une arme de destruction massive dans notre univers politique. L'ancien entrepreneur en construction et témoin-vedette de la Commission Charbonneau a de nouveau fait des révélations dévastatrices. L'ex-pdg d'Infrabec n'a pas encore subi le test du contre-interrogatoire. Mais, depuis six jours, il déshabille sur la place publique un système de corruption et de collusion tentaculaire.
15/10/2012 09:39 EDT
Le gros virage du ministre Réjean

Le gros virage du ministre Réjean Hébert

Selon Réjean Hébert, la perte d'autonomie ne touche que 20% des personnes âgées et à peine 5% devraient se retrouver dans un centre de soins longue durée. Pour financer cette migration vers le domicile le gouvernement veut créer une caisse qui serait mise à contribution le moment venu. Le Dr. Hébert assure qu'il suffit de rediriger le 3 milliards$ déjà consacré à ce type de soins et ajouter 500 millions$ par année pour y arriver. Le demi-milliard il faudra bien le prendre quelque part.
14/10/2012 03:58 EDT
Taxe santé, le recul de Robin des

Taxe santé, le recul de Robin des Bois

Nicolas Marceau a capitulé devant la pression sociale sur la taxe santé. Le nouveau ministre des Finances a eu beau répéter que sa nouvelle contribution santé - le PQ au pouvoir ne parle plus de taxe santé - respecte l'esprit de l'engagement électoral du Parti québécois, on est bien loin de ce qui avait été promis.
10/10/2012 08:43 EDT
Gentilly creuse le

Gentilly creuse le déficit

La décision de fermer Gentilly 2 a un impact direct sur les finances du Québec et creusera son déficit pour 2012-13. Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a admis vendredi qu'il fallait ajouter cette radiation d'actif, plus de 1 milliard$, au déficit aniticipé cette année. Le dividende qu'Hydro-Québec verse au gouvernement québécois sera donc amputé de moitié.
05/10/2012 08:03 EDT
Commission Charbonneau, entre colère et

Commission Charbonneau, entre colère et dégoût

Colère et dégoût. Ce sont les réactions que suscite le témoignage de Lino Zambito devant la commission Charbonneau. Les révélations de l'ancien propriétaire d'Infrabec demeurent, pour le moment, des allégations et le témoin-vedette n'a pas encore passé le test du contre-interrogatoire. Mais, c'est le «système» lui-même qui est en train d'être démonté.
01/10/2012 09:55 EDT
L'examen de conscience du

L'examen de conscience du PLQ

Le Parti libéral du Québec est à la recherche d'un chef qui lui permettrait de reconquérir les Québécois. L'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, est le premier à se jeter à l'eau et il avance que le PLQ doit redevenir un «parti d'idées» un «parti de débat». Raymond Bachand constatait vendredi en lançant sa campagne une érosion du vote libéral et cet ancien souverainiste estime, notamment, qu'il faut ramener les nationalistes au parti. Une course au leadership est un belle occasion effectivement pour redéfinir un parti politique. Plus la défaite est cruelle, plus la remise en question des orientations est profonde.
30/09/2012 04:40 EDT
Le PQ était-il

Le PQ était-il prêt?

Pauline Marois a voulu frapper fort dès sa prise du pouvoir pour ancrer la volonté de changement, tout en démontrant qu'un gouvernement minoritaire peut bouger. Elle n'a cessé de rappeler durant la campagne qui vient de se terminer comment elle était préparée pour cette tâche. Heureusement que le PQ n'a pas été pris par surprise par le résultat de l'élection, qu'est-ce que cela aurait été?
26/09/2012 08:19 EDT
Gouvernement Marois: ouvrir les

Gouvernement Marois: ouvrir les livres

Le gouvernement Marois aurait intérêt à faire le point le plus rapidement possible sur la situation financière du Québec, par un énoncé budgétaire par exemple. Toutes sortes de chiffres circulent depuis l'élection du nouveau gouvernement qui a annoncé une série de décisions à incidence financière. Interrogé à l'émission Larocque-Lapierre dimanche, le nouveau président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, avait bien de chiffres à divulguer et il s'est contenté de répéter que le cadre financier présenté par le Parti québécois avait tout prévu. C'est loin d'être certain.
24/09/2012 09:42 EDT
Équipe Marois: et

Équipe Marois: et l'économie?

Le conseil des ministres de Pauline Marois annonce un gouvernement résolument souverainiste, plutôt vert, dont le parent pauvre est l'économie. La nouvelle première ministre a choisi de nommer ses disciples, ceux qui lui ont permis de traverser la tempête, dans des postes de ministres stratégiques. Nicolas Marceau aux Finances, Marie Malavoy à l'Éducation, Stéphane Bédard au Trésor, Bertrand Saint-Arnaud à la Justice, Sylvain Gaudreault aux Transports ET Affaires municipales...tout en faisant monter une nouvelle génération (Ouellet, Drainville, Duchesne, Lisée..) au cabinet.
19/09/2012 09:35 EDT
Lucien Bouchard qui se

Lucien Bouchard qui se réactive

Il faut croire Bouchard quand il dit qu'il n'aurait pas reculé. Sous sa gouverne, le Québec a vécu une grève illégale des infirmières de trois semaines. Les «douces» bénéficiaient de l'appui des Québécois. Le premier ministre Bouchard a dit non et forcé le retour au travail avec une des lois les plus dures de l'histoire du Québec (amendes individuelles salées, perte d'ancienneté...).
16/09/2012 04:32 EDT
PLQ, le trio de

PLQ, le trio de départ

Couillard, Moreau, Bachand. Beaucoup de noms circulent en préparation de la course au leadership du Parti libéral du Québec, mais voilà les trois candidats les plus sérieux...pour le moment. Raymond Bachand peut miser sur une carte majeure: il a le profil économique recherché. Metro-Richelieu, Culinar, Fonds de Solidarité, Secor, ministre au Développement économique, ministre des Finances, son budget-matraque de 2010 a fait époque. On a découvert au cours des derniers mois un «faucon» tenant de la ligne dure avec les associations étudiantes.
14/09/2012 09:57 EDT
La révérence de Jean

La révérence de Jean Charest

Avec un contingent de 50 députés Jean Charest aurait pu choisir de rester en politique et de faire trébucher le gouvernement Marois dès que l'occasion se présentera. Il n'en a rien fait, préférant emporter avec lui les 9 ans de son administration et laisser la maison en ordre comme il dit. Je crois que sa décision est prise depuis un certain temps et sa défaite dans Sherbrooke a fait le reste.
05/09/2012 08:02 EDT
Bravo Mme Marois mais le terrain est

Bravo Mme Marois mais le terrain est miné

La première ministre du Québec Pauline Marois aura besoin de toute son habilté et de son expérience à compter d'aujourd'hui, car elle se retrouve en terrain miné. Miné par sa courte victoire sur le Parti libéral et la Coalition Avenir Québec. Championne du consensus elle devra négocier à la pièce les engagements qu'elle a pris durant la campagne électorale.
05/09/2012 02:43 EDT
Chaude fin de

Chaude fin de campagne

Nous y voilà au terme de la campagne électorale la plus chaude de l'histoire du Québec. Deux chefs, Jean Charest et Pauline Marois, jouent leur tête au terme de cette campagne. Le premier ministre Charest a été téméraire de précipiter la tenue d'un scrutin général, en plein été, en misant sur les relents de la crise étudiante. Après tout, il dirige un gouvernement majoritaire et aurait pu gouverner 18 mois mais, redoutait-il à ce point la Commission Charbonneau et ses révélations?
03/09/2012 12:39 EDT
Minoritaire, le PQ sera

Minoritaire, le PQ sera édenté

Les sondages laissent entrevoir une courte victoire du PQ et de Pauline Marois mardi. On comprend la chef péquiste de chercher à rallier tous les votes souverainistes car, privé d'une majorité, le PQ au pouvoir sera édenté. Que ce soit sur la charte de la laïcité, la citoyenneté québécoise, le renforcement de la loi 101, l'annulation de la hausse des frais de scolarité, la hausse des redevances minières, l'élimination de la taxe-santé....un gouvernement péquiste a besoin d'un endossement populaire et, dans certains cas, de l'appui de l'opposition.
31/08/2012 02:25 EDT
Legault à l'école de

Legault à l'école de Harper?

La CAQ martèle qu'elle est prête à faire trébucher un gouvernement péquiste minoritaire dès le printemps prochain. C'est une position assez inhabituelle et risquée, les électeurs détestant normalement qu'on les fasse voter à si courte échéance. On peut y voir une tactique pour rabattre le vote, des électeurs se disant qu'un gouvernement caquiste ou péquiste minoritaire, obligée de s'entendre avec le PLQ, aurait du bon sens.
29/08/2012 09:32 EDT
Petit manuel de la plante

Petit manuel de la plante verte

Voici une petite histoire de campagne électorale authentique. Un candidat qui vit sa première campagne attend impatiemment dans un local surchaufé l'arrivée de son chef. Il n'est pas seul. Tous les candidats de la région sont sur place et battent la semelle en attendant l'arivée de la caravane électorale. Les partisans dans la salle trépignent eux aussi.
27/08/2012 01:00 EDT
Le retour du

Le retour du caribou

Surtout, la chef du PQ a fait valoir ses états de service, et a rappelé les luttes qu'elle a menées durant sa longue carrière de 30 ans. Profitant du fait qu'elle s'adressait directement aux indécis elle a posé comme la leader rassurante qui a fait le ménage «en douceur» sans dresser les syndicats contre elle. C'est elle qui a aussi réduit de moitié le nombre de commissions scolaires au Québec, devait-elle rappeler.
23/08/2012 09:02 EDT