profile image

Daniel Paillé

Porte-parole de l’Association québécoise de l’épilepsie, ex-chef du Bloc

Dans sa vie professionnelle, Daniel Paillé a été CFO chez Canam Manac (5 ans) et SGF (5ans). Il fut Premier VP chez Québecor- acquisitions (4 ans à l'époque de Pierre Peladeau), et aussi Premier VP à la Caisse de dépôt et placement (5 ans). En politique, il a connu trois aventures de deux années chacune; ministre de l'Industrie et du Commerce du Québec (1994-1996), député du Bloc québécois et porte parole en Finances (2009-2012, puis Chef du Bloc (2011-2013).
La nation québécoise doit pouvoir décider de son avenir sans aucune Alamy

La nation québécoise doit pouvoir décider de son avenir sans aucune tutelle

Tant la loi actuelle, concoctée par le Parti libéral du Canada et acceptée par le Parti conservateur que le projet déposé par le NPD, imposent une tutelle du fédéral sur le Québec. En vertu de la loi actuelle, cette mise en tutelle est celle de la Chambre des communes et des autres parlementaires du Canada. Elle serait remplacée par celle du gouvernement fédéral par le projet de loi du NPD. Qu'une tutelle soit exercée par 1042 parlementaires qui ne siègent pas à notre Assemblée nationale ou par le premier ministre du Canada et son gouvernement, est tout aussi inacceptable.
06/03/2013 06:23 EST