profile image

Daniel Marois

Blogueur et chroniqueur polars

Daniel Marois est Bachelier en études et créations littéraires de l'Université du Québec à Montréal ainsi que Bachelier en études et créations cinématographiques de l'Université de Montréal. Il a travaillé dans le milieu du cinéma pendant quelques années avant de revenir à la littérature, plus particulièrement aux polars qu'il dévore férocement en attendant de trouver en lui l'humilité pour en écrire un de son cru. D'autres chroniques sont disponibles sur son blogue
shutterstock

Polars: le meilleur et le pire

Ah! Un Lawrence Block. Enfin un rayon de soleil sulfureux dans le paysage du polar américain. Keller est le tueur à gages principal de l'agence de placement gérée par Dorothea (Dot). Homme au sang-froid remarquable, il exécute les contrats à la lettre (morts naturelles, accidentelles, violentes, tout est bon) et il est capable de tout faire jusqu'au jour où lors d'un contrat il se sent épié.
16/05/2012 08:04 EDT
shutterstock

Lecture: Le Dévouement du suspect X, Attention! Chef d'œuvre...

Le roman précédent de l'auteur, La Maison où je suis mort autrefois, ne m'avait pas seulement emballé, il m'avait littéralement jeté par terre. J'attendais donc avec fébrilité la traduction et la parution du polar suivant de cet auteur hors-norme qu'est Keigo Higashino. L'attente crée parfois de fausses perceptions, alors j'ai laissé murir le texte avant de vous le livrer.
30/04/2012 11:06 EDT

Griffintown de Marie Hélène Poitras

Griffintown est ainsi une manière de western urbain beaucoup plus proche d'un drame que d'un polar. Il y a mort d'homme, enquête et résolution mais tout cela se fait à la manière Far Ouest. L'enquête et la punition viennent de l'interne, les lois du milieu. Le corps reste longtemps caché dans une glacière et personne ne vient le réclamer tant ce monde est abandonné, a quasi cessé d'être, n'intéresse plus personne.
17/04/2012 07:49 EDT

Roger Jon Ellory, Les Anges de New York

Les Anges de New York est possiblement l'un des polars les plus attendus cette année. RJ Ellory est un auteur renommé et toutes ses œuvres sont encensées. Qu'ai-je donc à ajouter aux concerts d'éloges qui accompagnent la sortie de ce nouveau titre? Un petit bémol, peut-être un couac dans la mare aux canards.
28/03/2012 10:49 EDT

Polar au féminin, Black Blocs!

Mais s'il y a beaucoup d'auteures qui s'adonnent au polar, force est d'admettre qu'elles se cantonnent majoritairement au roman d'enquête et au suspense. C'est ici que nous revenons à la chronique régulière, car notre sujet du jour, vous l'aurez déduit est une femme, une auteure française qui ne fait pas dans la dentelle! Elle s'empare du roman noir et le secoue avec une stylistique, une prose, un souffle qui surprend le plus aguerri des lecteurs.
08/03/2012 02:58 EST

John Harvey, polar à l'anglaise

C'est avec un grand plaisir que je poursuis au Huffington Post Québec l'aventure entreprise sous AOL à la une. Je vais donc continuer à couvrir les nouveautés littéraires du merveilleux monde du roman policier: enquête, thriller, roman noir. Commençons tout de suite avec un auteur qui écrit comme on respire, le septuagénaire John Harvey. En 2007, il a reçu le prestigieux Diamond Dagger Award, pour l'ensemble de son œuvre. Le Deuil et l'oubli est son 17e roman traduit en français. En incluant tous ses pseudonymes, l'actif surpasse les 90 titres anglais.
28/02/2012 04:35 EST