profile image

Claude Aubin

Policier à la retraite, chroniqueur et auteur

Après trente années dans la police, Claude Aubin est devenu auteur. Il a deux livres à son actif : La Main gauche du Diable (Intouchables) et La Nuit des désillusions (Libre édition Claude Aubin). Un troisième est présentement en correction.

Claude Aubin aussi joué de petits rôles dans certains films, chroniqué dans le Photo Police et coproduit quelques clips pour TVBL, la télévision des basses Laurentides.

Pour en savoir plus sur Claude Aubin, visitez son site web.
Flic et confidences: une mort qui touche - Claude

Flic et confidences: une mort qui touche - Claude Aubin

Un après- midi d'automne, étant au bureau, j'étais à achever des rapports en retard quand Edgar vint m'aviser qu'une femme venait d'être abattue, que sa vie était en danger. Au même moment, Jean Pierre, un des policiers sur les lieux, téléphone pour m'indiquer que la scène de crime est protégée et que l'identité judiciaire est en route. Donc, direction l'hôpital.
19/10/2013 09:59 EDT
Affaire Roberge: ce n'est plus du déshonneur, c'est de l'ignominie - Claude

Affaire Roberge: ce n'est plus du déshonneur, c'est de l'ignominie - Claude Aubin

L'arrestation de Benoit Roberge, ex-membre du Country-club Versailles, terni encore une fois l'image du SPVM qui, tel un Titanic délabré, tente de garder le cap malgré des déchirures béantes laissant pénétrer les flots déchainés. Le directeur Marc Parent, pauvre capitaine de ce navire, ne doit plus savoir à quel saint se vouer.
12/10/2013 12:20 EDT
L'arme, le policier, le gabarit et

L'arme, le policier, le gabarit et l'attitude

Ayant été policier pendant 32 ans, j'ai été à même de constater l'évolution des armes de service au SPVM. Plusieurs questions se posent: un 9mm est-il l'arme désignée pour un service de police? Si oui, les policiers ont-ils un entraînement adéquat? Les policiers possédant maintenant un plus petit gabarit, se sentent-ils menacés, ont-ils une crainte artificielle faite de fausses croyances?
05/10/2013 09:48 EDT
Flic et confidences: faut-il aller si

Flic et confidences: faut-il aller si loin?

J'étais enquêteur à Notre-Dame-de-Grâce quand cette aventure est arrivée. Je tentais de terminer quelques enquêtes et j'en étais aux photocopies, quand j'aperçus ce qui me semblait une femme tapie sur une chaise attendant que quelqu'un s'intéresse à elle. La dame était toute chétive, le dos courbé, les yeux rivés au sol.
28/09/2013 09:42 EDT
Un gâchis appelé «police de

Un gâchis appelé «police de quartier»

Comment avons-nous pu penser, en diluant le service policier, que la ville serait mieux protégée? Le coût de ce gâchis, des millions de dollars. Pas seulement des millions en salaires, des millions en mauvais investissements, des millions qui serviraient à rendre la police efficace.
21/09/2013 09:47 EDT
Malsaine culture de la

Malsaine culture de la traîtrise

Les lecteurs de ce blogue sont habitués à l'amour que je porte au travail difficile des policiers. Je porte tout autant une haine viscérale à ce troupeau grandissant des arrivistes, carriéristes incompétents, veules, vénaux, égocentriques, des Brutus sans vergogne, sévissant depuis plus d'une décennie au sein de la police de Montréal.
14/09/2013 09:56 EDT
«Flic et confidences» : Histoire de

«Flic et confidences» : Histoire de police

Plusieurs personnes semblent croire, que les policiers issus des années 50 sortaient tout droit des cavernes néandertaliennes, pour devenir des brutes avinées de sang. Je vais tenter de vous décrire quelques flics de cette époque.
31/08/2013 11:15 EDT
La police n'est que le reflet de notre

La police n'est que le reflet de notre société

Il y a fort longtemps, dans les années 50, les policiers, reflets d'une société, terminaient des études au secondaire court. Ils avaient de bonnes raisons, c'était l'époque. Aujourd'hui, nous avons de jeunes policiers de plus en plus scolarisés. Plusieurs vont à l'université. Ils croient devenir officiers commandants en moins de quatre ans.
24/08/2013 10:17 EDT
Flic et confidences: un vendeur de drogue pas comme les

Flic et confidences: un vendeur de drogue pas comme les autres

Des policiers avaient coincé une jeune femme pour possession d'héroïne, ils en avaient fait une informatrice un peu malgré elle. Comme le bureau des stups n'était intéressé que par les gros coups, on m'avait confié la jeune femme, fille d'un ministre influent.
17/08/2013 12:47 EDT
Une vie de

Une vie de flic

RÉTRO 2013 - Il y a dans cette province, plus de 15 000 policiers, œuvrant dans les grandes et moins grandes agglomérations. Alors, partons du fait qu'ils ne sont que des êtres humains, des êtres qui nous ressemblent, avec des qualités et des défauts tout comme nous. Ils ont une vie comme la nôtre, une vie avec des hauts et des bas.
10/08/2013 10:04 EDT
Flic et confidences: un vol qualifié

Flic et confidences: un vol qualifié avorté

Un vendredi de février, un informateur que je connais bien nous avertit qu'un vol à main armé sera commis par quatre jeunes. Nous avons les noms, une adresse et la possibilité d'une camionnette volée. Mes patrons ne semblent pas très chauds à l'idée qu'il y aurait du temps supplémentaire à payer.
03/08/2013 10:39 EDT
Mais où s'en va le

Mais où s'en va le civisme?

En détruisant l'idée que la société prime sur l'individu, nous avons détruit l'idée même de la politesse et du civisme, de l'altruisme et la compassion. Cette société mondialiste va finir par créer un monde autiste, égocentrique, robotisé et renfermé sur lui-même.
27/07/2013 09:56 EDT
Flic et confidences: un cas de

Flic et confidences: un cas de conscience

Il est près de 19h. Nous sommes au poste de police de Notre-Dame-de-Grâce. Vincent, un informateur, un jeune sorti de la drogue, vient me donner un tuyau de première. Une cache ou se trouve pour plus de 280 000$ de stupéfiants en pilules. C'est à l'autre bout de la ville, donc pas du tout dans notre secteur, mais pour moi, ce n'est qu'un détail.
20/07/2013 09:40 EDT
Qui se souvient de l'incendie de

Qui se souvient de l'incendie de Calex?

À la suite de la catastrophe du Lac-Mégantic, je me suis souvenu d'un drame évité de justesse: l'incendie monstre des raffineries Calex en 1967. Depuis, les règles sur l'entreposage ont certainement été resserrées . Pourtant, quelques fois je me dis qu'à défaut d'être bons, nous sommes juste chanceux. Surtout quand on apprend que le train de la MMA est passé par chez nous.
13/07/2013 12:00 EDT
Flic et confidences: une histoire qui finit

Flic et confidences: une histoire qui finit bien

Un soir, un jeune homme que je connaissais depuis ses 12 ans vint au bureau me demander de l'aide. André, nous l'appellerons ainsi, avait un sérieux problème de consommation et de toute évidence, il n'en pouvait plus. Ce que je fis ce soir-là, tient du mensonge, de l'illégalité et de la foi en l'être humain.
06/07/2013 08:52 EDT
Flic et confidences: je me suis posé la

Flic et confidences: je me suis posé la question

Je travaillais au centre-ville au poste de police 25, à titre de sergent détective. Les patrons m'avaient mis en charge d'un groupe d'intervention. Un après-midi de février, le gérant d'une salle de cinéma nous appelle en toute urgence. Un employé venait de fouiller un sac à dos oublié par un client, dans lequel se cachait un pistolet automatique 9mm.
29/06/2013 10:11 EDT
Des hommes sans

Des hommes sans honneur

Que se passe-t-il avec certains services de police? Comment se fait-il que nous allions de mauvaises surprises en mauvaises surprises? Aurions-nous laissé des carriéristes prendre le pouvoir, au détriment de «Servir et protéger»?
22/06/2013 11:16 EDT
La nuit des

La nuit des désillusions

Je crois que le service de police de la ville de Montréal a dû malheureusement s'adapter sur le tas. Les vieux ayant été poussé à la retraite, tout comme celle de 1968, cette nouvelle génération de flics a dû recommencer à zéro. Alors : bavures, arrestations sans motif, brassages, hargne, confusion, fatigue morale et physique, tel est le lot de la désorganisation.
15/06/2013 10:59 EDT
La St-Jean-Baptiste de 1968: la répression et les détentions

La St-Jean-Baptiste de 1968: la répression et les détentions (3/4)

On en est plus aux civilités. Quelques policiers arrivés en renforts sont armés de longues matraques de bois, malheureusement, dans la majorité des cas, celles-ci, se fracassent lors des combats. Les manifestants, ou ceux qui le deviennent, sont armés de meilleurs bâtons et quelques policiers auront droit à des côtes, des jambes et des bras cassés.
08/06/2013 10:17 EDT