profile image

Benoit Riopel

Progressiste, féministe et souverainiste

Benoit Riopel œuvre dans le milieu syndical en tant que conseiller pour le web et les médias sociaux. Il s’intéresse particulièrement à l’organisation et la mobilisation des groupes politiques, associatifs et communautaires à l’ère du 2.0. Ancien militant étudiant, notamment à la FAÉCUM et à la FEUQ, il a également été responsable de l’animation politique au Mouvement national des Québécois, puis comme chargé de projet au Parti Québécois, sur les questions d’environnement et de relations internationales. Après la défaite du Parti québécois en 2007, il agira comme webmestre pour le Bloc québécois pendant près de trois ans. Durant cette période, il verra ses responsabilités bouleversées par la montée des médias sociaux qui occuperont bientôt la majorité de son travail. Lorsqu’il devient conseiller du web à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) en 2011, il sait déjà que les médias sociaux constitueront un enjeu stratégique de taille. Fervent opposant à la Charte des valeurs, il participe activement en 2013 à la mise sur pied des Indépendantistes pour une laïcité inclusive (IPLI).
Radio-Canada

Démobilisation tranquille

L'affirmation du ministre François Blais est porteuse de l'idée que la jeunesse québécoise ne devrait pas s'intéresser à ces enjeux, et qu'il est impératif de gommer de leur avenir toute graine de contestation.
02/09/2015 10:37 EDT
PC

Ayons confiance en «nous»

Ma langue, j'y tiens, certes. Mon pays, je le souhaite du fond du cœur, bien évidemment. Mais je n'ai pas peur de l'avenir, ni des anglophones, ni des immigrants, ni des Arabes. Je ne crains nullement qu'un intégriste vienne forcer ma femme à porter le hijab, que des professeurs islamistes transforment mes enfants en bombes ambulantes ou qu'un contingent iranien débarque pour légaliser la pédophilie.
16/04/2014 12:34 EDT