profile image

Benjamin Dionne

Collaborateur, jeuneinsolent.com

Benjamin Dionne est un étudiant en économie et en relations internationales à l'Université de Toronto. Gérant d'estrade socialo-économico-politique et polémiste du dimanche, il commente l'actualité et les enjeux nationaux en tant que collaborateur au collectif Jeune Insolent. Depuis avril 2012, il est le Président de la University College Literary & Athletic Society, le plus vieux gouvernement étudiant démocratiquement élu au Canada.
Shutterstock

La justice de l'homme blanc a toujours cours aux États-Unis

Le système de jury en place dans les cours américaines fait en sorte que les meilleurs avocats finissent souvent par sortir leurs clients de la merde. Au prix où ils sont, seuls les plus riches peuvent se les payer. Et dans ce pays aux deux castes sociales, les plus riches sont très majoritairement les plus blancs.
23/06/2013 10:10 EDT
Shutterstock

Tsé, la parité homme-femme...

Je crois en l'égalité entre hommes et femmes et, en fait, on peut même se demander qui oserait ne pas l'être? C'est dans l'ordre des lapalissades, de ces vérités absolues, car, après tout, et pour citer Cheris Kramarae et Paula Treichler, « le féminisme est l'idée radicale que les femmes sont des gens ». Ceci étant dit, on ne peut affirmer que j'en suis son porte-étendard ou que je supporte les positions de ses plus ardents défenseurs, mais, parfois, il arrive qu'une situation me fasse rire tant elle est ridicule et donne du maudit bon matériel à blogue.
14/05/2013 11:02 EDT
Agence QMI

Plaidoyer en faveur des nominations partisanes

Imposer des processus complètement non partisans pour désigner la haute direction de l'appareil gouvernemental québécois serait contraire aux principes fondamentaux de la démocratie. Le peuple a élu ses représentants, et le parti arrivant en tête à l'Assemblée nationale est choisi pour gouverner. À ce titre, il est non seulement nécessaire, mais demandé au gouvernement de nommer des gens proches du pouvoir aux postes stratégiques.
03/04/2013 06:11 EDT
Shutterstock

Le Sénat, l'avenir de la Confédération?

On parle beaucoup ces temps-ci d'une abolition pure et simple du Sénat. On dit que l'institution est sclérosée, qu'elle est inutile, ou que c'est Un repaire pour les ti-namis du pouvoir. Reste que l'abolition pure et simple, telle que préconisée par le NPD, serait un geste bien radical. On manquerait ainsi une grande occasion de transformer drastiquement la politique fédérale canadienne pour le mieux.
26/03/2013 12:31 EDT
Geoffrey Dirat

Un nouveau Printemps érable spinerait dans le beurre

À voir avancer les négociations pré-Sommet de l'Éducation, on se doute bien que ça ne prendra pas trop de temps avant que certains appellent à une reprise de la grève. Après tout, l'indexation, même si elle consiste en un gel en termes réels, demeure une hausse en termes nominaux. Toutefois, le politologue en moi mettrait en garde les plus énervés contre la tentation des pancartes. Un nouveau Printemps érable n'aurait pas la même traction, et les leaders étudiants perdraient au change.
01/02/2013 01:08 EST
Agence QMI

Coupable d'outrage au tribunal, point

Combien de fois a-t-on entendu les gens de la CLASSE défendre l'idée de désobéissance civile? Un concept très noble en soi, mais il ne peut être appliqué à moitié. Quand des individus décident de défier l'État de droit, ils le font en toute connaissance de cause et doivent impérativement assumer les répercussions judiciaires au risque de passer pour révolutionnaires de pacotille.
04/11/2012 12:32 EST
radio-canada

Le mépris

Et de lire Kelly McParland dans le National Post hier, en parallèle au dévoilement des données du recensement 2011 sur les langues parlées au Canada, j'en ai eu la gueule à terre. Le moralisme rampant du National Post, j'y suis habitué, mais un ton aussi ouvertement moqueur et une incompréhension aussi criante de la chose francophone, c'est du rarement vu.
25/10/2012 10:04 EDT
WikiMedia

Red Bull Stratos: Ce que ç'en dit sur notre Époque

Des tentatives de bris de records du monde commanditées, ça fait depuis le début du 20e siècle qu'on en a. Or plus souvent qu'autrement, dans des aventures d'aussi grande envergure, l'État jouait un rôle majeur. Qu'on pense seulement à Apollo 11, la plus grande de ces aventures, c'était la NASA. Pas Marlboro ou Coca-Cola.
15/10/2012 10:18 EDT