profile image

Asif Arif

avocat au Barreau de Paris, intervenant à l’Acencia Business School & directeur de la collection « Religions & Laïcités » aux éditions l’Harmattan

Asif Arif est Avocat au Barreau de Paris et intervenant ponctuel en Libertés Publiques à l'Ascencia Business School. Asif est Directeur du site internet Cultures & Croyances et Directeur de la collection "Religions & Laïcités" chez l'éditeur L'Harmattan. Asif est également très actif dans le milieu des Droits de l'Homme et, plus précisément, en ce qui concerne les minorités religieuses. Il s'occupe des affaires publiques concernant les violations des Droits de l'Homme et les Persécutions subies dans le monde par la minorité religieuse Islam Ahmadiyya. Asif Arif est l'auteur, aux éditions l'Harmattan, de l'ouvrage : "L'Ahmadiyya : un Islam interdit. Histoire et Persécutions d'une minorité au Pakistan", 308 pages.
Réponse à André Drouin sur la fermeture des PC

Réponse à André Drouin sur la fermeture des mosquées

Une grande majorité des musulmans pense en effet que djihad est une guerre contre soi-même. En conséquence, Monsieur Drouin, les mosquées ne sont pas des lieux d'ébullition du terrorisme ou du fondamentalisme. Soyez sincère, ayant au moins la décence de dire que 99% des musulmans qui fréquentent des mosquées sont des musulmans pacifistes.
29/10/2014 09:37 EDT
Ottawa : musulmans du Québec, dénoncez Twitter

Ottawa : musulmans du Québec, dénoncez !

Comment un homme peut-il venir assassiner un soldat pour ensuite aller échanger des coups de feu avec des policiers. Puis, ensuite, un sentiment d'insécurité : si c'est arrivé au Parlement, pourquoi cela ne pourrait-il pas arriver aux civils ? Toujours sur la base de ces deux réactions, nous pensons à deux antidotes qui vont permettre de lutter contre ces fléaux de venir gangréner la société.
25/10/2014 10:42 EDT
Démocratie ou mollarchie au ASIF HASSAN via Getty Images

Démocratie ou mollarchie au Pakistan?

Alors que la Constitution pakistanaise prévoit une parfaite liberté de religion à l'article 20, voici que certains amendements vont venir contredire cet article qui était censé être général et absolu. Non, désormais la liberté de religion n'est plus totale, elle est contingente.
10/05/2014 09:18 EDT