LES BLOGUES
11/03/2015 10:22 EDT | Actualisé 12/05/2015 05:12 EDT

Caricatures sexistes: Femmes politiques québécoises ciblées

Les femmes politiques, dans les caricatures, sont associées à la sphère privée : elles s'occupent des enfants, font la vaisselle, la lessive, l'époussetage, donnent le biberon, etc.

Elles sont de petites bulles, des images chocs, des dessins riens de plus innocents. Elles mettent en scène les personnalités publiques que nous aimons détester dans toutes sortes de situations. Les Charest, Marois et Couillard ont tous été les victimes de caricaturistes habiles.

Les caricaturistes politiques se posent comme un maillon entre les élites politiques et la population. Ces personnes sont en mesure de vulgariser un événement politique complexe, en un seul dessin accessible. Les caricaturistes sont passés maîtres dans l'art des représentations et des symboles. En une seule image, ces critiques peuvent représenter vos pires défauts et vos pires décisions.

Nous sommes tous fortement influencés par ces images qui défilent sans cesse sur nos pages Facebook, Twitter et nos quotidiens favoris. On les regarde, on rit et on passe à autre chose, sans toutefois se demander si ces dessins reproduisent certains schèmes de pensée sexistes, voire misogynes.

Les femmes politiques, dans les caricatures, sont associées à la sphère privée : elles s'occupent des enfants, font la vaisselle, la lessive, l'époussetage, donnent le biberon, etc. Au lieu de les prendre comme des personnes politiques pleines et entières, on insiste sur l'idée qu'elles devraient être dans la sphère domestique. Qu'elles auraient dû demeurer chez elles, car l'arène politique est «un sport d'homme».

Comme malheureusement les femmes politiques se font rares par les temps qui courent, voici quelques caricatures sur Pauline Marois qui ont alimenté nos quotidiens dans les dernières années. Certaines de ces images sont tellement décalées de la réalité qu'on peine à croire qu'elles ont réussi à être publiées. Elles sont tellement radicalement opposées à nos «valeurs québécoises d'égalité» qu'on se croirait devant des publicités des années 30 !

(Les références sont entre parenthèses.)

2015-03-11-1426090816-9498871-Image1.jpg

(http://pc-quebec.com/archive/index.php/t-3597-p-5.html)

2015-03-11-1426091365-9036560-Image2.jpg

(http://pc-quebec.com/showthread.php?t=3597&page=113)

2015-03-11-1426091522-5467069-Image3.jpg

(http://pc-quebec.com/showthread.php?t=3597&page=105)

2015-03-11-1426091980-3392304-Image5.jpg

(http://www.journaldemontreal.com/2010/12/15/la-detergente)

2015-03-11-1426092049-4164892-Image6.jpg

(http://www.ledevoir.com/galeries-photos/les-caricatures-de-garnotte/62926)

2015-03-11-1426092105-9398405-Image8.jpg

(http://pc-quebec.com/showthread.php?t=3597&page=125)

2015-03-11-1426092166-6976261-Image9.jpg

(http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/10/19/pauline-marois-et-lutilisation-du-terme-petit-peuple-5214.qc)

2015-03-11-1426092256-5112380-image10.jpg

(http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/mots-et-maux-de-la-politique/319806/pauline-marois-une-bonne-gouvernante)

Pour ceux et celles qui osent penser qu'il n'y a pas là grand-chose à s'insurger, croyez-vous une seule seconde qu'un homme politique tel que Jean Charest aurait pu être représenté de la sorte? Qu'un caricaturiste politique aurait pu représenter le premier ministre Couillard avec un biberon à la main s'occupant d'un enfant. Il y a véritablement un double standard dans le traitement des femmes politiques au Québec.

À la lumière de l'image donnée aux femmes dans ces caricatures, il n'est pas étonnant qu'il y ait si peu de femmes en politique. Le problème réside dans le fait que lorsque l'on pense à un ou une chef d'État, on ne devrait pas penser à une personne qui fait la lessive, mais à une personne qui tient la barre contre vents et marées.

Nous pouvons collectivement nous faire croire que l'égalité est atteinte, que les femmes peuvent être chefs d'État, présidentes ou PDG. Mais si la culture, les médias et les caricatures persistent constamment à nous rappeler que les femmes sont des parasites dans la sphère publique, ces dernières continueront à être marginales dans notre paysage politique.

Il est grand temps d'assumer que leur place est pleinement légitime. Alors, finissons-en avec les questions idiotes des journalistes qui veulent savoir comment Martine Ouellet conjuguera la politique et la famille. Finissons-en avec les commentaires sur l'habillement d'une candidate. Finissons-en avec les caricatures où les femmes politiques sont des mères, des bonnes : bref tout sauf des femmes politiques.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les neuf caricatures inédites Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter