THE_BLOG

Booster sa confiance en soi étape par étape

La confiance en soi, c'est la confiance en ses capacités, en ses aptitudes, en ses qualités. C'est une composante importante de l'estime de soi. La confiance en soi peut être innée mais peut également se bâtir et se renforcer et être stimulée à l'occasion, quand le besoin s'en fait sentir.
This post was published on the now-closed HuffPost Contributor platform. Contributors control their own work and posted freely to our site. If you need to flag this entry as abusive, send us an email.

La confiance en soi, c'est la confiance en ses capacités, en ses aptitudes, en ses qualités. C'est une composante importante de l'estime de soi. La confiance en soi peut être innée mais peut également se bâtir et se renforcer et être stimulée à l'occasion, quand le besoin s'en fait sentir.

Travailler notre confiance en soi est très possible, à condition que nous acceptions de nous mettre en action, d'oser, de sortir un peu de notre fameuse zone de confort, de ce que nous connaissons et qui est en quelque sorte confortable même si c'est désagréable donc : « confortable », parce que c'est « du connu ».

Pour nous motiver, il est intéressant de penser à ce que nous allons gagner au bout du chemin. Penser également à comment nous nous sentirons dans un mois, dans 6 mois, dans un an, si ne nous ne mettons rien de nouveau en place. Une petite visualisation qui pourrait avoir de grands effets.

Étape numéro 1 : Qu'est-ce que je sais à propos de moi ?

C'est le moment de faire l'inventaire de mes qualités, de mes connaissances, de mes compétences. Je peux même me faire aider par mes amis, ma famille, mes collègues de travail. L'important est d'écrire sur papier (ou sur ordinateur) ces aptitudes.

- Je fais bien la cuisine

- Je fais rire mes amis

- J'ai du talent en décoration

Il faut dresser une liste de 20 qualités, compétences ou aptitudes. Et oui...chaque personne en a au moins 20. Et sûrement plus. Le fait que j'aie de la difficulté à dresser 20 points parle déjà de mon manque de confiance en moi et c'est justement cela que je veux travailler.

Étape numéro 2 : A côté de chaque qualité, j'écris ce que cette qualité m'a permis d'accomplir.

- Je fais bien la cuisine, cela m'a permis de séduire mon conjoint.

- Je fais rire mes amis, cela fait en sorte que l'on m'invite souvent. Je suis sollicité.

- J'ai du talent en décoration, cela me permet de réaliser de beaux décors chez-moi et je reçois les félicitations de mon entourage pour la beauté de mon appartement.

Étape numéro 3 : Je me lance un petit défi par jour.

L'idée ici n'est pas de monter l'Everest. Ce n'est pas nécessaire. Pas nécessaire non plus de me fixer comme objectif de perdre 20 livres d'ici la fin de l'été. Les défis réalistes que l'on relève nourrissent l'envie de continuer. Et c'est ce que l'on veut : continuer.

- Aujourd'hui, je dis bonjour à quelqu'un que je ne connais pas au bureau.

- Aujourd'hui, je porte une couleur que je n'ose pas porter d'habitude.

- Aujourd'hui, j'essaie une nouvelle recette.

Le but : ressentir de la fierté. Et pour ça, pas besoin de trouver un vaccin miracle. Chaque nouveau sentiment de fierté nous pousse à vouloir recontacter la fierté. Il est donc facilement envisageable de nous poser de nouveaux défis.

Étape numéro 4 : J'apprends à dire « non ».

Avez-vous remarqué que lorsque l'on dit « oui » à quelqu'un, on se dit souvent « non » à soi-même ? L'enjeu pour nous est souvent de vouloir être aimé, de vouloir « avoir l'air » gentil. On dit « oui » aux amis qui veulent de l'aide pour refaire le patio, à la belle-sœur qui veut que l'on garde ses enfants, à la mère qui veut que l'on aille souper à tous les dimanches. L'idée ici n'est pas de devenir le contraire de ce que les gens savent de nous, mais de réfléchir avant d'accepter. Un truc ? Si on a de la difficulté à dire « non », on développe une « stratégie gagne-temps ».

- Merci pour ta proposition. J'ai un truc à vérifier et je te reviens avec la réponse.

- Laisse-moi voir s'il y avait autre chose, est-ce que je peux te revenir demain ?

- J'aime beaucoup garder tes enfants. Mais je me rends compte que je suis fatiguée. J'ai besoin de me reposer en fin de semaine. (Parlez au « je », indiquez l'émotion que vous vivez et offrez de remettre à une prochaine fois.)

Étape numéro 5 : Faites une folie

Permettez-vous quelque chose que vous enviez aux autres ou que vous ne vous permettez pas de faire : une journée de « farniente », un nouveau vêtement qui sort de l'ordinaire, une sortie originale, une activité nouvelle. Un cours d'italien.

Vous pouvez déjà sentir votre confiance « boostée » !

Annie Lessard est thérapeute en relation d'aide psychologique et hypnothérapeute. Pour en savoir plus ou pour la contacter, visitez le www.annielessardtherapeute.com

Comment avoir une meilleure estime de soi