LES BLOGUES
25/04/2015 08:37 EDT | Actualisé 25/06/2015 05:12 EDT

Le fédéral doit prendre le virage vert

À l'occasion de la récente Journée de la Terre, il est déplorable de constater que les conservateurs n'ont rien proposé au sujet de la lutte aux changements climatiques dans le budget 2015 déposé en Chambre le 21 avril.

À l'occasion de la récente Journée de la Terre, il est déplorable de constater que les conservateurs n'ont rien proposé au sujet de la lutte aux changements climatiques dans le budget 2015 déposé en Chambre le 21 avril. Pourtant le Jour de la Terre est le moteur d'une année entière pour encourager les changements d'habitude et de société. Le gouvernement Harper persiste à subventionner l'industrie pétrolière à hauteur de plus d'un milliard de dollars. Ce budget manque de mesures pour favoriser les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. En conséquence, le fédéral fait du sur place et n'amorce pas un virage vert, pourtant si nécessaire.

Cependant pour qu'un changement net puisse se produire, il nous faut un véritable élan politique. Celui-ci ne semble pas venir des conservateurs. Certains chiffres sont pourtant alarmants. Ainsi, selon le Centre national de données sur la neige et la glace, les glaces de l'Arctique ont atteint le plus bas niveau jamais connu depuis qu'on effectue des enregistrements par satellite. Au lieu de voir la réalité et d'agir en conséquence, le gouvernement conservateur ferme les yeux. Pire encore, il prend de mauvaises décisions, comme le retrait du protocole de Kyoto et véhicule l'image d'un Canada cancre dans la lutte aux changements climatiques. À la différence des grandes puissances mondiales, il refuse toujours d'annoncer des cibles de réductions d'émissions de gaz à effet de serre en prévision de la prochaine grande conférence mondiale de l'ONU sur les changements climatiques, en décembre, à Paris.

Alors que les conservateurs pratiquent l'immobilisme, au NPD, nous croyons que protéger l'environnement est une priorité. La combinaison de nos pressions répétées à la Chambre des Communes et l'importante participation citoyenne a contribué à l'abandon du projet de port pétrolier dans la pouponnière des bélugas à Cacouna.

Comme l'a déclaré ma collègue et porte-parole du NPD en matière d'environnement, Megan Leslie : « la meilleure façon de traiter le problème de la pollution, c'est la prévention ». Voilà pourquoi, le NPD a utilisé sa motion de journée d'opposition pour proposer des mesures visant à protéger les cours d'eau de la pollution causée par les microbilles de plastique (cliquez ici pour en savoir plus). On les retrouve dans les nettoyants pour visage, les gels douche et le dentifrice. Leur petite taille fait qu'elles aboutissent dans nos lacs et nos rivières. Malgré que de fortes concentrations aient été trouvées dans les Grands Lacs et dans les sédiments du fleuve Saint-Laurent, les mesures de protection de la plupart de nos lacs et de nos rivières n'ont pas été réinstaurées. Trouvez l'erreur...

Au niveau local, nous pouvons également prendre part à l'action. Je me bats depuis plus de trois ans pour que l'épave du Kathryn Spirit quitte les eaux du lac Saint-Louis. La pression continue en cette année 2015. Signez la pétition en ligne ici . Je tiens d'ailleurs à remercier les bénévoles qui me soutiennent et m'aident depuis août 2011.

Le succès de ce virage vert repose sur votre participation citoyenne et notamment celle des jeunes. Prenez part à l'action. Il est encore temps d'agir pour laisser une planète viable et saine aux futures générations!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter