LES BLOGUES
26/10/2018 15:20 EDT | Actualisé 26/10/2018 15:32 EDT

Bibliothèques: quand les livres deviennent un refuge

Vous avez déclenché en moi une passion pour la lecture qui m’a énormément aidée pour passer à travers de cette vie.

Aleksandr Ponkratov / EyeEm via Getty Images
Vous avez été mon passeport. Combien de mondes m’avez-vous fait découvrir grâce au club de lecture d’été! J’en ai fait des voyages. J’ai été aventurière, tueuse de dragons, moussaillon, médium, ramoneuse et j’en passe, la liste est bien trop longue!

Chères bibliothèques,

C'est la Semaine des bibliothèques publiques, et vous êtes à l'honneur. C'est le moment parfait pour vous remercier d'avoir participé à faire de moi la personne que je suis.

Vous avez été mon refuge. Dans la tristesse, dans la peine, dans les problèmes, c'est dans vos locaux que je venais me cacher à la recherche d'un livre pour m'évader. C'est dans vos canapés que je me suis enfouie pour oublier et me perdre dans un autre univers. Chez vous, je sentais que rien ne pouvait m'atteindre, je me sentais tellement en sécurité. Je me sentais chez moi.

Si ce n'était pas de ces livres que vous nous laissez emprunter gratuitement, je n'aurai probablement pas eu accès à la lecture aussi jeune.

Vous avez déclenché en moi une passion pour la lecture qui m'a énormément aidée pour passer à travers de cette vie. Si ce n'était pas de ces livres que vous nous laissez emprunter gratuitement, je n'aurai probablement pas eu accès à la lecture aussi jeune. Grâce à cette lecture, j'ai appris à m'ouvrir au monde et à faire preuve d'empathie à l'égard d'autrui. Des qualités qui m'ont aidée à naviguer dans notre société.

Vous m'avez aidée à m'installer au Québec, alors que je n'étais encore qu'une enfant, en me donnant un point d'ancrage dans ce nouveau pays avec ces nouvelles personnes et cette nouvelle culture. Vous m'avez fait découvrir un peu de votre culture à travers des kiosques thématiques.

Vous avez été mon passeport. Combien de mondes m'avez-vous fait découvrir grâce au club de lecture d'été! J'en ai fait des voyages. J'ai été aventurière, tueuse de dragons, moussaillon, médium, ramoneuse et j'en passe, la liste est bien trop longue! Je suis allée dans l'espace, dans des contrées d'autres univers ainsi que dans des pays d'ici et j'ai vécu à presque toutes les époques.

Vous m'avez aidée à me forger une opinion sur le monde et à mieux comprendre certains mouvements ou certaines opinions que je désapprouvais.

Vous m'avez aidé à étudier en me fournissant les documents qui me permettraient de m'améliorer au niveau académique, mais que je n'avais pas forcément les moyens d'acheter. Grâce à vous, j'ai eu non seulement accès à l'information, mais aussi à un lieu calme où me concentrer. Que de bons moments!

Vous m'avez offert un lieu où la liberté intellectuelle est farouchement protégée. Où, non seulement j'avais accès à l'information que je désirais, mais aussi à celle que je ne désirais pas. Vous m'avez aidée à me forger une opinion sur le monde et à mieux comprendre certains mouvements ou certaines opinions que je désapprouvais.

Franchement, j'ai tellement appris grâce à vous. Merci d'avoir été ma maison, mon école, mon centre de loisirs et mon asile.

Vous m'avez fait comprendre l'importance du travail social, quand je voyais les itinérants assoupis dans vos canapés et les employés passer à leurs côtés sans les déranger. Ces mêmes itinérants, qui parfois feuilletaient un magazine, lisaient un roman ou un documentaire. Pour eux, vous étiez tout à fait un refuge, mais aussi un moyen de se divertir ou s'instruire dans la mesure de leur possible.

Franchement, j'ai tellement appris grâce à vous. Merci d'avoir été ma maison, mon école, mon centre de loisirs et mon asile. Vous avez même fait de moi une bibliothécaire! Mais, le plus beau dans tout ça, c'est que je ne suis pas la seule que vous avez ainsi touchée. Tellement de citoyens peuvent témoigner de tout ce que vous leur apportez.

Alors, au nom de tous, merci.

Dans beaucoup de cœurs, toutes les semaines sont la Semaine des bibliothèques publiques!

À LIRE AUSSI:

» Éducation: la nouvelle Révolution tranquille dont le Québec a grand besoin

» Le socialisme: un modèle à éviter... à moins de vouloir s'appauvrir

» Pourquoi le mouvement antinataliste fait-il à nouveau les manchettes?