LES BLOGUES
10/02/2019 08:48 EST | Actualisé 10/02/2019 08:48 EST

Café et sport font-ils bon ménage?

Le café aura des résultats plus ou moins concluants selon la discipline sportive que vous pratiquez.

Alex Sereno
Y aller avec essais et erreurs est un bon moyen de vérifier si la dose de caféine que l’on a prise convient.

Le café fait partie du quotidien de bon nombre de personnes. L'activité physique, le sport, aussi. La combinaison est-elle gagnante? En tant que coach sportif, on me pose souvent la question.

Café et ventre vide

Il est pratique courante de sortir du lit et de s'enfiler un ou deux cafés avant d'aller au sport, ou de simplement commencer ses activités quotidiennes. On se sent ainsi d'attaque, prêt à fournir n'importe quels efforts.

Selon des experts en nutrition, le café dans un estomac à jeun a cependant l'effet d'une bombe, même si on y ajoute du lait ou qu'on le prend décaféiné. Bien sûr, les avis sont partagés (comme pour toutes études). Ici, c'est simplement une question de bon sens. Non seulement le café stimule les sens, mais comme il est ingéré et qu'il atterrit directement dans l'estomac, il stimule aussi la sécrétion d'acide gastrique. Qui dit plus d'acide gastrique dit aussi plus de risque d'avoir des brûlures d'estomac, des crampes et autres problèmes gastro-intestinaux (des mots qu'on n'aime pas trop!).

Le ventre vide, avant d'aller courir ou de grimper sur son vélo tôt le matin, par mesure de précaution, il vaut mieux y penser deux fois avant de prendre un café; vaut mieux prévenir qu'avoir mal au ventre, car rien de pire qu'avoir une crampe alors qu'on a encore 15 km à courir...

Café et performance sportive

Bien qu'il ne soit pas recommandé de boire du café le ventre vide avant d'aller s'exécuter, le café consommé plus tard (quand on n'est plus à jeun) augmente les performances sportives. Cependant, certains facteurs influencent la biologie, par exemple. Nous sommes tous différents et ne répondons pas tous de la même façon à la caféine!

Dans tous les cas, évidemment que trop, c'est comme pas assez. Boire cinq cafés avant de faire une activité physique a de bonnes chances de vous faire sentir plutôt mal et de vous faire vivre des symptômes gênant la poursuite de votre sport.

L'augmentation du rythme cardiaque favorise l'arrivée de sueurs, de palpitations, d'anxiété, d'étourdissements, d'irritabilité et une incapacité à se concentrer. Ça va de soi pour les performances intellectuelles, mais aussi pour les performances sportives!

Si on met de côté ces effets indésirables, un café pris avec un «petit fond» au bon moment, soit 30 à 90 minutes avant le sport, diminue sans contredit la fatigue, augmente l'endurance à l'effort et améliore les performances.

Encore une fois, la quantité de caféine consommée a un impact! Y aller avec essais et erreurs est un bon moyen de vérifier si la dose de caféine que l'on a prise convient. Pourquoi ne pas commencer avec un espresso et aller faire son sport? Une petite shot de caféine ne peut pas faire de tort et c'est un bon moyen de tester si ça fonctionne bien pour soi, et de s'ajuster par la suite!

Une question de discipline

Le café aura des résultats plus ou moins concluants selon la discipline sportive que l'on pratique. La caféine aura surtout un impact direct, des effets importants, sur les sports d'endurance comme la course ou le vélo.

Ce qu'il faut retenir, c'est donc idéalement de ne pas consommer du café le ventre vide, ne pas en boire trop (un espresso pour commencer) et en boire plus ou moins une heure avant de fournir un effort physique qui requière plus d'endurance. C'est la meilleure façon d'optimiser sa tasse de café et son sport!

À LIRE AUSSI:

» Pendant que nous attendons l'amour parfait

» Dis-moi comment tu goûtes le vin et je te dirai d'où tu viens

» La force nécessaire

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.