LES BLOGUES
18/06/2018 11:20 EDT | Actualisé 18/06/2018 11:26 EDT

Qui mord quand la pétrolière Enbridge fête la pêche?

Êtes-vous frappé par l'absurdité d'associer «pétrole» et «pêche»?

Courtoisie
Manifestation contre la commandite d'Enbridge à la Fête de la pêche Enbridge à Mirabel.

La compagnie de pipelines Enbridge, responsable de 804 déversements en 12 ans, a donné 5 000$ pour la Fête de la pêche Enbridge à Mirabel. Pourtant, combien ont-ils tué de poissons? Êtes-vous frappé par l'absurdité d'associer «pétrole» et «pêche», donc avec des poissons comestibles et de l'eau saine? Le 10 juin dernier, nous étions une dizaine de personnes pour manifester avec humour contre ce «greenwashing». Nous nous opposions à la commandite d'Enbridge, pas à la pêche. Ceci rappelle les annonces des compagnies d'automobiles qui associent leurs véhicules avec la nature et les grands espaces, pas avec le smog ni les bouchons de circulation!

Manif à la Fête de la pêche

La Fête de la pêche est appréciée des familles au Québec puisqu'elles peuvent y pêcher sans permis et être conseillées. Nous sommes entrés au Bois de Belle-Rivière où se déroulait l'événement. Habillés en poisson, trois d'entre nous attiraient regards et sourires. Nous engagions la conversation avec les festivaliers. La plupart des gens ne connaissaient pas Enbridge et étaient surpris que le plus gros pipeline du Québec, le 9B, passe dans leur parc. Une employée informée a dit: «Oui, je sais, et on n'aime pas ça!» Nous avons distribué un feuillet demandant de contacter la ville de Mirabel et le Bois de Belle-Rivière pour choisir plutôt des commanditaires éco-responsables (agissez ici). Le nom d'Enbridge était à l'entrée, sur les chandails des employés, sur une cabane, sur les panneaux d'information et sur un chalet «Halte Enbridge»! Nous avons sorti les pancartes à la fin.

Courtoisie

Pipeline 9B

Nous voulions informer les gens de faits peu connus. Le pipeline 9B d'Enbridge a 42 ans et, à chaque jour, 240 000 barils de pétrole de schiste y circulent. Enbridge espère augmenter à 300 000 barils/jour et transporter du bitume dilué provenant des sables bitumineux d'Alberta. Le pipeline franchit 95 cours d'eau dont cinq importants au Québec. Il part de North-Westover en Ontario, traverse des zones peuplées comme Toronto, puis arrive au Québec par la municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, traverse Mirabel, Terrebonne, Blainville et Montréal-Est. Le pétrole arrive à l'usine de Suncor. Il est chargé sur des pétroliers qui menacent ensuite le Saint-Laurent. En avril dernier, la députée NPD de Salaberry-Suroît, Anne Minh-Thu Quach, révélait que la route menant à une valve manuelle avait été emportée. Cela augmente dangereusement le délai d'intervention en cas de dégât. À Saint-Janvier, Enbridge a reconnu en avril dernier avoir trouvé «une petite tache» de pétrole sur son pipeline lors d'excavations près d'un ruisseau. L'envergure de leurs travaux suggérait pourtant une fuite plus importante...

Enbridge

La négligence d'Enbridge est responsable du plus grand déversement de pétrole provenant d'un pipeline en Amérique du Nord.

La négligence d'Enbridge est responsable du plus grand déversement de pétrole provenant d'un pipeline en Amérique du Nord. C'était le 6B, un jumeau du pipeline 9B, qui a fendu et répandu plus de 3,2 millions de litres de bitume dilué provenant d'Alberta dans la rivière Kalamazoo au Michigan en 2010. Selon John Bolenbaugh, ex-employé d'Enbridge, durant la catastrophe «nous avons vu des milliers de poissons morts» et «un camion à ordures plein d'animaux (morts)». Puisque le bitume dilué coule au fond de l'eau, la majorité échappe au nettoyage. Il contient du benzène qui donne aux humains : maux de tête, nausée, anémie, épilepsie, leucémie et malformations foetales. Selon Bolenbaugh, des dizaines de personnes sont tombées malades immédiatement après le déversement et plusieurs sont mortes dans les années suivantes. En 2012, Enbridge affirmait avoir nettoyé. Il y avait anguille sous roche... Bolenbaugh a montré que le fond de la rivière était encore rempli d'hydrocarbures. Il a trouvé plusieurs poissons couverts de bitume et de tumeurs.

Bill Pugliano via Getty Images
Opération de nettoyage de la rivière Kalamazoo à Battle Creek, au Michigan, le 28 juillet 2010.

Eau potable

Selon une étude réalisée par Savaria Experts-Conseils, s'il y avait une importante fuite de bitume dilué en amont des prises d'eau de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), par exemple dans la rivière des Outaouais, en moins de 12 heures 26 prises d'eau de la CMM devraient être fermées. Guy Coderre, expert en traitement de l'eau, a étudié un déversement de bitume dilué qui s'est produit dans la rivière Saskatchewan et les prises d'eau ont été fermées pendant 55 jours! Au Québec, un tel événement créerait une crise sociale, sanitaire et économique sans précédent. Un comité de la CMM examine cette éventualité et produira un rapport à la fin du mois.

Complicité fédérale

Certains croient que l'Office national de l'énergie (ONÉ) surveille adéquatement les pipelines. Ne mordez pas à cet hameçon! Une fuite du pipeline Trans-Nord a eu lieu à Laval en 2010. Nous avons récemment appris que cette fuite n'avait pas été nettoyée correctement et que l'eau souterraine est contaminée. Qu'ont fait Trans-Nord et l'ONÉ pendant 8 ans? En 2017, l'ONÉ a discrètement changé une politique. Invoquant des raisons de sécurité, elle n'oblige plus les sociétés pipelinières à rendre publique à l'avance la localisation des excavations. Sachant que 29% des fuites de pipeline sont découvertes par les citoyens comparativement à seulement 15% par l'appareillage électronique, ce changement aura davantage pour effet de cacher au public l'état de délabrement des pipelines que de protéger l'eau potable. La culture du secret et de la complicité avec l'industrie n'a pas été réformée à l'ONÉ.

Municipalités

En attendant cette réforme, la CMM devrait imiter Sainte-Justine-de-Newton qui est la seule municipalité au Québec à exiger un permis d'excavation aux compagnies de pipelines,selon la conseillère Patricia Domingos. Ce permis permettrait de financer un inspecteur, révèlerait la localisation des excavations et améliorerait la sécurité. J'ai d'ailleurs posé la question à l'assemblée de la CMM du 26 avril dernier et la réponse était qu'ils y réfléchiraient... Est-ce parce qu'une entreprise ne paie pas assez de taxes qu'elle a de l'argent à donner? En payant un permis d'excavation, Enbridge aurait moins d'argent à investir pour verdir son image.

Imaginez que davantage de gens s'impliquent pour exercer de la pression sur les pouvoirs publics et les compagnies... Contactez-nous et ça va bouger! Il ne faut pas prendre les gens pour des poissons, le pétrole n'est bénéfique ni pour la faune aquatique, ni pour la santé humaine.