DIVERTISSEMENT
06/05/2019 17:06 EDT | Actualisé 06/05/2019 17:13 EDT

«Game Of Thrones» n'arrête pas de pointer vers cette sombre théorie sur Daenerys

Est-ce l'arrivée de la «reine folle» sur le trône de fer?

Attention: spoilers!

Vous êtes fâchés après le dernier épisode de Game of thrones? Parce Dany (Emilia Clarke) l'est, et il semble qu'elle ne fait que commencer.

Ce n'était pas censé être une victoire sur toute la ligne?

Dans l'épisode 3, «La longue nuit», Arya (Maisie Williams) a fracassé le Roi de la Nuit (Vladimír Furdík) — la mort incarnée — en un million de cubes de glace avec un coup de dague en acier valyrien ― mettant fin ainsi supposément à la menace de l'armée de la mort.

Mais apparemment, la mort n'a rien à faire de Cersei Lannister (Lena Headey).

Alors que le Roi de la Nuit n'avait clairement pas étudié les personnages (Arya se pratiquait avec cette dague depuis un bout), Cersei, elle, a fait ce qu'elle avait à faire. Dans l'épisode 4, elle a infligé deux pertes choquantes à la reine des dragons: Missandei (Nathalie Emmanuel) et son bébé Rhaegal.

Missandei de Naath faisait partie de l'émission depuis la saison 3, devenant une des amies les plus proches de Dany et l'une de ses conseillères les plus estimées après que la Mère des Dragons eut pris possession de l'Armée sans tache. Tristement, maintenant sa garde est terminée.

Autant qu'on aimait Missandei, elle était probablement déjà sur du temps emprunté, planifiant une escapade à la plage avec Ver-Gris (Jacod Anderson) avant même que ne commence la bataille contre les morts.

Dans l'épisode de dimanche, après avoir été capturée par les forces de Cersei, Missandei a la tête tranchée par la Montagne (Hafþór Björnsson) devant Dany et ce qui reste de son armée. Ses derniers mots furent «dracarys», demandant simplement à brûler Cersei au plus vite.

Ver-Gris est, on peut le comprendre, complètement dévasté.

HBO
R.I.P.

Et en plus de cette perte ― et des luttes avec Jon Snow (Kit Harington) et Sansa (Sophie Turner) ― la Mère des Dragons a perdu un autre de ses rejetons. Rhaegal est descendu par Euron (Pilou Asbæk) et sa flotte dans une attaque-surprise quand Dany et son équipe se dirigent vers le sud.

De là, on dirait qu'une vieille théorie pourrait finalement se concrétiser: c'est l'heure pour une «reine folle» de «tous les brûler».

Game of Thrones est une émission cyclique, comme le prouvent les rappels constants de la saison 8, et l'idée que Dany devienne la vilaine, ou la Reine Folle — pas mal comme son père, Aerys Targaryen II, le Roi Fou — circule depuis des années chez les fans de la série.

Nous avons questionné celui qu'elle a «friend zoné», Jorah Mormont (Iain Glen), sur cette idée en 2017 — et à ce moment, il avait des doutes, nous disant, «ma confiance en elle est telle que je ne peux pas la voir aller dans cette direction moi-même, alors je pense que c'est très improbable. Il devient théorique que je la soutienne ou non parce que je ne crois pas que cela se produirait.»

Mais les temps ont changé.

Dans l'épisode 3 de la saison 8, Khaleesi a perdu Jorah et beaucoup de ses forces doterakies et sans tache face à l'armée des morts. Avant même qu'elle eût perdu Missandei et Rhaegal, l'épisode 4 annonçait que la «Reine Folle» est en route, et que King's Landing (avec tous ses citoyens) est sur le point de brûler.

Premièrement, tout le monde célèbre avec Jon après la bataille de Winterfell, laissant Dany seule comme si elle était la nouvelle à la cafétéria de l'école. (Sérieusement, est-ce que quelqu'un peut s.v.p. donner de l'attention à la Mère des dragons? Jon n'a rien fait dans la bataille. Il n'a pas crié «go» (et n'a pas collecté 200$). Sans surprise, elle n'est pas heureuse.

Dany interdit Jon de révéler à qui que ce soit ses origines, pensant que le Nord se rallierait à lui plutôt qu'à elle. (Il le fait de toute façon.) Daenerys dit ensuite des choses à propos de Cersei comme «nous allons l'arracher racine et tige», ce qui amène Tyrion (Peter Dinklage) de lui rappeler que «l'objectif ici est d'enlever Cersei sans détruire King's Landing».

Dany s'en fout royalement.

Les indices ont continué à arriver à l'écran, et ils étaient à peu près aussi subtils qu'un géant mort-vivant détruisant la porte de Winterfell.

Sansa réalise que Tyrion a peur de Dany, le forçant à répondre: «tout bon souverain a besoin d'inspirer un peu de peur.» Et après avoir appris les véritables origines de Jon par Tyrion, Varys (Conleth Hill) questionne «l'état d'esprit» de Dany. Il dit plus tard à Tyrion que Jon pourrait être une «solution» si Dany est pour devenir une Reine Folle et brûler des innocents.

Tyrion fait de son mieux pour défendre Dany du mieux qu'il le peut, mais à la fin de l'épisode, il semble qu'il est sur le point de laisser échapper, «je comprends tout le monde. Détendez-vous».

La bande-annonce de l'épisode 5 semble aussi ajouter des preuves à la théorie, montrant Tyrion avec un air inquiet à Dragonstone.

HBO

Game of thrones a l'air d'avoir préparé ses fans à cette tournure des événements, montrant Dany perdant graduellement son empathie sur son chemin vers le trône.

Après avoir dit adieu à Daario Naharis (Michiel Huisman) dans la finale de la saison 6, elle a dit à Tyrion: «Sais-tu ce qui me fait peur? J'ai dit adieu à un homme qui m'aimait, un homme auquel je pensais me soucier, et je n'ai rien senti.»

La cruauté montante de Reine Folle était aussi mise de l'avant dans la saison 7 quand elle a brûlé Randyll Tarly (James Faulkner) et son fils Dickon (Tom Hopper) pour ne pas vouloir plier un genou. (Mais, vraiment, il n'avait qu'à plier le genou. C'est pas mal de leur faute.)

On verra ce qui arrivera dans l'épisode 5 dimanche prochain, mais ça regarde pour être dans la lignée de la devise de la maison Targaryen: Feu et sang.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.