NOUVELLES
02/05/2019 06:50 EDT | Actualisé 02/05/2019 10:16 EDT

Le transport collectif coûtera plus cher dès juillet à Montréal

Les tarifs des quatre services de la région seront augmentés.

Les quatre services de transport collectif de la région de Montréal coûteront plus cher à leurs usagers à compter du 1er juillet prochain.

L'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) annonce que notamment, les titres de transport de la Société de transport de Montréal (STM) passeront de 3,25 $ à 3,50 $ pour un billet unitaire et de 85 $ à 86,50 $ pour un forfait mensuel permettant de se déplacer sur les réseaux d'autobus et de métro de la ville. Le forfait de dix titres sera relevé de 28 $ à 29 $.

Les titres individuels du Réseau de transport de Longueuil (RTL) et de la Société de transport de Laval (STL) augmenteront également de 0,25 $.

Les tarifs préférentiels accordés aux étudiants seront relevés eux aussi dans deux mois. Pour un forfait mensuel, ceux-ci devront dépenser 52 $ à Montréal, 77,50 $ à Laval et 60 $ à Longueuil. Le tarif réduit coûtera quant à lui 52 $ à Montréal, 58 $ à Laval et 60 $ à Longueuil.

LIRE AUSSI:

» Champlain: le début de la fin pour le vieux pont

» Une «rock star» du transport et de l'urbanisme déclare son amour pour Montréal et Valérie Plante

» La trottinette de la discorde

Depuis le 1er juin 2017, c'est l'ARTM qui a la responsabilité de fixer les tarifs des réseaux de transport collectif sur le territoire, qu'il s'agisse des autobus, du transport adapté, du métro ou des trains de banlieue (EXO).

L'indexation des tarifs évaluée à deux pour cent, en moyenne, tient compte à la fois de l'inflation, de l'augmentation des coûts d'exploitation des services de transport collectif et du maintien de l'équilibre du financement des services.

1,7 G$ pour le métro

La Ville de Montréal donne l'autorisation à quatre règlements d'emprunt pour un total de plus de 1,7 milliard $ afin de mettre à niveau les infrastructures et les équipements fixes du métro de Montréal.

L'initiative doit aussi permettre de poursuivre le déploiement des mesures d'accessibilité universelle.

Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme, du transport au sein du comité exécutif, a précisé jeudi que ces investissements, qui s'échelonneront de 2020 à 2025, permettront d'améliorer l'expérience client, de réduire le déficit d'entretien et d'améliorer la fiabilité du service.

M. Caldwell a affirmé que le développement d'un réseau de transport collectif efficace et fiable était essentiel à un véritable virage vers la mobilité durable et pour offrir une alternative viable à l'usage de l'automobile en solo.

Pour sa part, le directeur général de la Société de transport de Montréal (STM), Luc Tremblay, a observé que la valeur de remplacement des équipements fixes du métro est évaluée à 6,6 milliards $. Le remplacement des infrastructures du métro actuel est, quant à lui, évalué à 12,6 milliards $.

Voir aussi: