NOUVELLES
02/05/2019 10:06 EDT | Actualisé 02/05/2019 13:07 EDT

Projet pilote sur la Voie Camillien-Houde : des résultats jugés décevants par l'OCPM

Il y a eu réduction importante du transit automobile, mais le transport actif et collectif n'a pas connu d'accroissement.

Google Satellite
Le projet pilote sur la voie Camillien-Houde s'est déroulé du 2 juin au 31 octobre 2018.

MONTRÉAL — L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) se dit incapable de conclure à une réussite du projet pilote qui visait à tester le retrait de la circulation de transit sur la voie Camillien-Houde, sur le mont Royal, tel que proposé par la Ville de Montréal.

Ce projet pilote prévoyait que du 2 juin au 31 octobre 2018, seuls les véhicules d'urgence, les véhicules de fonction, le transport collectif et les cyclistes étaient autorisés à circuler sur le chemin Remembrance et la voie Camillien-Houde.

Entre-temps, l'Office de consultation publique de Montréal a tenu des audiences à ce sujet.

Dans son rapport publié ce jeudi, l'organisme précise que les résultats du projet pilote s'avèrent décevants. Les auteurs reconnaissent qu'il y a eu réduction importante du transit automobile, mais en contrepartie, le transport actif et collectif n'a pas connu d'accroissement.

De plus, les expériences récréatives ou paysagères ont fait l'objet de critiques.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

La consultation a rappelé que la réduction du transport automobile ne peut s'effectuer sans une amélioration importante et diversifiée du transport collectif et sans la mise en place de mesures d'accompagnement du changement.

La vision d'avenir qui ressort de la consultation et dont l'Office recommande les principaux éléments est celle d'un chemin de plaisance.

En revanche, le rapport souligne que l'objectif d'alimenter la réflexion collective sur la vocation et la fonction de l'axe Camillien-Houde/Remembrance en vue de son réaménagement a été largement atteint. L'Office a reçu à propos de ce dossier 1873 opinions, dont 689 mémoires écrits, et 1184 opinions en ligne, une participation jugée exceptionnelle.

Retour des voitures cet été

La mairesse Valérie Plante a «pris acte» des recommandations de l'OCPM, jeudi. Dans un communiqué, elle affirme que la circulation de transit sera de nouveau permise sur la montagne, mais que d'autres mesures d'apaisement de la circulation seront mises en place dès cet été.

«J'entends respecter les recommandations de l'OCPM tel que je m'y suis engagée au cours de la dernière année. La circulation sera donc possible sur Camillien-Houde, mais aujourd'hui, ce rapport signe aussi la fin de l'autoroute Camillien-Houde. À ce sujet, le rapport de l'OCPM est clair, le statu quo n'est plus possible, c'est ce que démontrent les résultats de la consultation», dit-elle.

Mme Plante épouse l'idée du chemin de plaisance avancé par l'OCPM.

«Le mont Royal est un joyau, un poumon vert au cœur de l'île. Il appartient à tous les Montréalais et toutes les Montréalaises. Et chacun doit y avoir accès en toute sécurité», dit-elle.

Un fiasco, réplique l'opposition

Le chef de l'opposition, Lionel Perez, qualifie de «fiasco» l'interdiction du transit sur le mont Royal.

«On peut fermement annoncer que c'était un fiasco tota, à tous les points de vue. [...] L'OCPM confirme que ça a été une consultation hâtive. Que c'était polarisant. Que l'administration n'était pas à l'écoute des Montréalais», lance-t-il.

M. Perez estime que le bilan positif dressé en novembre par Luc Ferrandez, responsable des grands parcs, est la preuve que l'administration Plante est «déconnectée» de la volonté des Montréalais.

Le chef d'Ensemble Montréal souligne que le «chemin de plaisance» rejoint à plusieurs égards les propositions comprises dans le mémoire déposé par son parti dans le cadre de la consultation. Ensemble Montréal proposait le retour des voitures, mais avec l'ajout de dos d'ânes pour contrôler la vitesse. L'accès au belvédère Camillien-Houde — soit le problème à l'origine du décès du cycliste Clément Ouimet — serait aussi réaménagé.

M. Perez proposait également l'aménagement de bandes cyclables protégées et d'un trottoir signature pour les piétons.

La consultation sur le chemin Camillien-Houde est de loin la plus populaire de l'histoire de l'OCPM. Plus de 13 000 personnes y ont participé d'une manière ou d'une autre.

Avec des informations d'Olivier Robichaud.

À voir également: