DIVERTISSEMENT
30/04/2019 21:29 EDT | Actualisé 30/04/2019 21:29 EDT

Mario Pelchat chante (et joue) Aznavour

Après Michel Legrand et Gilbert Bécaud, le chanteur a choisi Aznavour pour compléter sa trilogie hommage aux grands chanteurs européens...

Courtoisie

Faire vivre les chansons d'un grand afin qu'on ne l'oublie jamais : voilà le désir qui a mené Mario Pelchat à enregistrer Pelchat Aznavour Désormais. Un album de 14 pièces du regretté Charles Aznavour reprises avec théâtralité et chaleur par celui qui célébrera bientôt - dans 2 ans plus précisément - ses 40 ans de carrières.

Des chansons comme des habits

Après avoir chanté Michel Legrand en 2009 et Gilbert Bécaud en 2015, Mario Pelchat a choisi de compléter sa trilogie hommage aux grands chanteurs européens en faisant sienne, le temps d'un album, l'œuvre de Charles Aznavour.

«Cela s'est imposé tout seul, explique-t-il. Aznavour, comme ses compères Legrand et Bécaud, a réussi à faire rayonner la chanson française au-delà de la francophonie; en langue anglaise, en espagnol... Beaucoup de ses chansons ont été chantées par de grands interprètes. Il a son étoile sur le Walk of Fame à Los Angeles, ce n'est quand même pas rien.»

L'album, tout comme le premier extrait, se nomme Désormais, tel une sorte de clin d'œil et une continuité à l'album hommage à Bécaud qui s'intitulait Et maintenant.

«Ç'a été un tel bonheur à faire, car ce sont des chansons qui semblent faites sur mesure, ajoute celui qui a vendu plus d'un million d'albums en carrière et qui en a fait vendre tout autant en tant que producteur. J'ai grandi avec la chanson française, c'est mon école. Ces chansons, ces bijoux, sont comme des habits qui font exactement pour ce que j'aime interpréter.»

Avec Aznavour, qu'il a rencontré à plusieurs reprises, Mario Pelchat discutait «de la vie en général, mais aussi de musique la plupart du temps, du métier qui a changé beaucoup et qui est en perpétuel mouvement. D'édition et de catalogue aussi, car cela nous intéressait tous les deux.»

Du grand, le chanteur vante l'humilité, le naturel et l'authenticité. L'absence totale de snobisme aussi, ainsi que l'humour pince-sans-rire d'un «monsieur attachant qui aimait rire et faire rire».

«Je pensais qu'il allait vivre jusqu'à cent ans, ajoute celui qui planifiait de chanter en duo avec Aznavour la mythique pièce Emmenez-moi. Il disait lui-même qu'il voulait chanter jusqu'à 100 ans et j'étais persuadé qu'il y arriverait. On avait donc tous l'impression qu'on avait tout le temps devant nous, mais il nous a fait une surprise.»

Courtoisie
Mario Pelchat

Jouer Aznavour

Pour Mario Pelchat, ne sélectionner que 14 pièces du vaste répertoire d'Aznavour s'est révélé une tâche bien ardue.

«Ç'a été déchirant, car il y a des chansons qu'on voulait absolument faire, mais il a fallu qu'on s'arrête pour ne pas terminer avec un album double. J'y suis allé avec les incontournables d'abord, puis avec les chansons qui me touchaient le plus, qui étaient peut-être un peu moins connues, mais qui venaient me chercher et qui avaient un lien avec moi-même. Je t'aime entre autres, par exemple, qui me rappelle lorsque j'étais séparé de mon épouse. Un jour, elle m'a appelé et a fait jouer la chanson en entier sur mon répondeur. Elle avait fait presque la même chose avec Bécaud, par courriel.»

Les classiques La bohème, Hier encore, Je m'voyais déjà, Que c'est triste Venise et Emmenez-moi figurent ainsi sur l'album Pelchat Aznavour Désormais. Ainsi que Non je n'ai rien oublié, la pièce favorite de Mario Pelchat, qui explique que ses années de comédies musicales l'ont grandement aidé à livrer - de façon juste et théâtrale - ces pièces d'Aznavour.

«Je pense qu'il doit y avoir dans la livraison un peu de jeu, explique-t-il. Aznavour était un acteur et lorsqu'il racontait une histoire, il nous mettait en situation. Il doit y avoir un senti, un vécu, de l'expérience qui fait qu'on ressent ce qu'on chante. C'est là la force d'Aznavour. Et c'est là-dedans que j'ai bien été obligé de puiser.»

Mario Pelchat confie d'ailleurs avoir en lui des rêves de cinéma. «J'ai déjà décliné des propositions qui ne m'intéressaient pas», avoue-t-il. En attendant de le voir au grand écran, il promet des disques à venir, des chansons originales pour le prochain album et divers projets venant avec les célébrations de son 40e anniversaire de carrière, dans deux ans.

Un beau projet avec Laurence Jalbert pour l'automne aussi (un hommage à une interprète qui a été marquante dans sa vie, mais qu'il garde pour le moment secret), un projet amorcé avec Margau, jeune interprète de La Voix 5, et Simon Morin. «Tant que j'ai des projets, je suis en vie», lance celui qui se dit fier de ne jamais avoir lâché.

«Je suis fier de la ténacité avec laquelle j'ai continué à me battre, à croire en ce que je faisais, car des embûches j'en ai eu en voulez-vous. J'aurais eu toutes les raisons du monde d'abdiquer et de lâcher, mais je ne l'ai pas fait, car je ne me voyais pas ailleurs. J'avais en moi le feu qui brûlait en dedans et qui me disait que c'était là ma place.»

L'album Pelchat Aznavour Désormais est présentement en magasin. Le chanteur sera en spectacle à Gatineau le 6 juin, au Capitole de Québec les 7, 8 et 9 juin, et aux Francos de Montréal le 22 juin prochain Cliquez ici pour tous les détails.

À voir également :