NOUVELLES
30/04/2019 11:44 EDT | Actualisé 30/04/2019 13:10 EDT

Inondations: l'eau monte toujours dans certains secteurs en inondation majeure

Ils sont tous dans le corridor Gatineau - Trois-Rivières.

Adrian Wyld/La Presse canadienne via AP
Photo de Gatineau, le 23 avril dernier.

L'eau continuait de monter, mardi matin, dans sept des 12 secteurs qui se trouvent toujours en inondation majeure.

Ces secteurs sont tous situés dans le corridor Gatineau - Trois-Rivières et comprennent, par exemple, la rivière des Outaouais à Gatineau et à Rigaud, le lac des Deux-Montagnes dans les secteurs de Sainte-Anne-de-Bellevue, Terrasse-Vaudreuil et Pointe Calumet et le lac Saint-Pierre entre Sorel et Trois-Rivières.

La bonne nouvelle, toutefois, c'est que l'on s'attend généralement à ce que les plateaux soient atteints mardi ou mercredi dans ces secteurs et que les niveaux d'eau dans presque tous les endroits considérés en inondation moyenne sont en baisse.

Les chiffres demeurent également élevés, la province ayant pour la première fois dépassé les 10 000 évacués, de sorte que l'on compte maintenant 10 139 personnes chassées de leur foyer.

SUR LE MÊME SUJET:

Parallèlement, 6681 résidences sont inondées et 3348 autres sont isolées.

Au ministère des Transports, on signale également de nombreuses routes fermées dans les régions de l'Outaouais, Laurentides-Lanaudière et la Montérégie. L'autoroute 20 demeure fermée à la hauteur de l'île Perrot en raison d'un niveau d'eau trop élevé dans le chenal Proulx, sous le pont reliant l'île Claude à l'île Perrot.

La situation de l'Outaouais

De nouvelles situations problématiques se sont ajoutées à l'intérieur des terres, le long de la rivière des Outaouais, notamment dans les secteurs de Fort Coulonge et de Quyon, où on a procédé à des évacuations préventives lundi soir et lancé des travaux de protection pour prévenir le pire.

Selon les experts, la rivière qui délimite le Québec et l'Ontario pourrait ne pas avoir fini de faire des siennes pour ses riverains, du bassin versant dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue jusqu'à la région de Gatineau.

La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais rapporte que les débits d'eau augmentent à la sortie des réservoirs en Abitibi-Témiscamingue et que les niveaux devraient augmenter dans la région de Mattawa près de North Bay, en Ontario, et atteindre une pointe jeudi ou vendredi.

Plus en aval de la rivière des Outaouais, la hausse des niveaux se poursuit en raison du ruissellement printanier important qui arrive du centre-ouest du bassin versant. Les niveaux d'eau devraient atteindre leur pic mardi et mercredi pour ensuite demeurer plutôt stables selon les conditions météorologiques.

La Commission signale par ailleurs que, dans la région de Gatineau, le niveau de la rivière pourrait atteindre 45,5 mètres à sa période de pointe, ce qui serait supérieur d'environ 30 centimètres à la pointe des inondations du printemps 2017.

L'organisme signale que les réservoirs dans la partie nord du bassin versant, qui sont utilisés pour stocker l'eau de ruissellement et minimiser les impacts liés aux inondations, se remplissent rapidement.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Pour sa part, Environnement Canada a émis mardi un bulletin météorologique spécial pour la région de Gatineau. L'agence fédérale prévoit un mélange de neige et grésil à compter de mercredi matin avant que les précipitations ne se changent en pluie ou en pluie verglaçante au cours de la journée.

Une accumulation de neige et de grésil de 2 à 5 centimètres est possible. Étant donné que les températures devraient demeurer près du point de congélation, il y a de l'incertitude quant à la quantité de précipitations qui tombera. Les secteurs de l'est de l'Ontario, y compris Ottawa, pourraient recevoir un peu de pluie verglaçante mercredi après-midi, puis de 15 à 25 millimètres de pluie. Les secteurs montagneux près du Parc Algonquin devraient recevoir beaucoup de pluie verglaçante en après-midi et en soirée.

Inondation majeure

- Fleuve Saint-Laurent, au lac-Saint-Pierre, en hausse

- Lac des Deux Montagnes, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en hausse

- Lac des Deux Montagnes, à Terrasse-Vaudreuil, en hausse

- Lac des Deux Montagnes, à Pointe-Calumet, en hausse

- Rivière de la Petite Nation, en amont de Ripon, en baisse

- Rivière des Mille Îles, en amont du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, en hausse

- Rivière des Mille, en aval du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, en baisse

- Rivière des Mille-Îles, à Bois-des-Filion, en baisse

- Rivière des Outaouais, à la marina de Hull, en hausse

- Rivière des Outaouais, à la Baie Quesnel, en baisse

- Rivière des Outaouais, à la Baie de Rigaud, en hausse

- Rivière Gatineau, au pont du boulevard Fournier, en baisse

À voir également:

Inondation moyenne

- Fleuve Saint-Laurent, à Trois-Rivières, en baisse

- Lac des Deux Montagnes, Sainte-Anne-de-Bellevue, en baisse

- Lac Maskinongé, à Saint-Gabriel-de-Brandon, en baisse

- Rivière des Prairies, à la tête des rapides du Cheval Blanc, en hausse

- Rivière du Lièvre, en amont du pont-route 311 à Lac-Saint-Paul, en baisse

- Rivière Rouge, en amont de la chute McNeil, en baisse

Inondation mineure

- Fleuve Saint-Laurent, à Lanoraie, en baisse

- Fleuve Saint-Laurent, à Bécancour, en hausse

- Fleuve Saint-Laurent, à Port-Saint-François, en baisse

- Fleuve Saint-Laurent, à Sorel Inondation, en hausse

- Lac Aylmer, au quai de Stratford, en baisse

- Lac Champlain, dans la baie Missisquoi à Saint-Armand, en baisse

- Lac des Trente et Un Milles, à Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, en baisse

- Lac Memphrémagog, à Memphrémagog, en hausse

- Lac Saint-Louis, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en hausse

- Rivière Désert, en amont de la chute Rouge, en hausse

- Rivière des Outaouais, à Ottawa au parc Britannia, en hausse

- Rivière du Diable, en amont du pont de la route 117, en baisse

- Rivière du Nord, au pont de la route 148 à Lachute, en baisse

- Rivière Maskinongé, au pont du CN près de Sainte-Ursule, en baisse

- Rivière Matawin, en aval du pont-route 131 à Saint-Michel-des-Saints, en baisse

- Rivière Noire, en amont du pont-route à Sainte-Émélie-de-l'Énergie, en baisse

- Rivière Picanoc, sur le chemin du Lac-Cayamant à Gracefield, en baisse

- Rivière Richelieu, à Carignan aux rapides Fryers, en baisse

- Rivière Richelieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en baisse

- Rivière Saint-Charles, en amont de la Lorette, en baisse

- Rivière Saint-François, au lac Aylmer à Weedon, en hausse

- Rivière Saint-François, en aval du barrage Aylmer, en baisse

Rivières en plans d'eau sous surveillance

- Fleuve Saint-Laurent, à Montréal près du boulevard LaSalle, en baisse

- Lac Louise, à Weedon, en baisse

- Lac Saint-Louis, à Pointe-Claire, en hausse

- Rivière Chaudière, au pont-route 218 à Saint-Lambert-de-Lauzon, en baisse

- Rivière Chaudière, en aval du barrage Mégantic, en baisse

- Rivière Chaudière, au pont-route 271 à Saint-Georges, en baisse

- Rivière Croche, en aval du ruisseau du Huard, en baisse

- Rivière des Mille Îles, à Terrebonne, en hausse

- Rivière du Loup, au pont-route à Saint-Joseph-de-Kamouraska, en baisse

- Rivière du Nord, en amont du pont du CN à Saint-Jérôme, en baisse

- Rivière du Nord, en aval du pont du CP près de Sainte-Agathe-des-Monts, en baisse

- Rivière L'Assomption, au pont-route 158 à Joliette, en baisse

- Rivière Madawaska, en aval du barrage Témiscouata, en baisse

- Rivière Ouareau, à la tête des chutes Dorwin, en hausse

- Rivière Richelieu, à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, en hausse