NOUVELLES
29/04/2019 09:14 EDT | Actualisé 30/04/2019 09:09 EDT

Inondations: plus de 10 000 citoyens évacués

Plus de 6000 évacués proviennent de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

SEBASTIEN ST-JEAN via Getty Images

Toutes les données entourant les inondations ont doublé au cours de la fin de semaine à la suite de la montée continue des eaux et, surtout, de la rupture d'une digue à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, sur les rives du lac des Deux Montagnes, samedi soir.

La seule exception est du côté du nombre de citoyens évacués qui, eux, sont désormais huit fois plus nombreux.

Lundi soir, le nombre de secteurs en inondation majeure était passé à 12, comparativement à sept vendredi en fin de journée et les plus récentes données faisaient état de 6681 résidences inondées, 3458 résidences isolées et 10 149 personnes évacuées, dont 6000 proviennent de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Déjà impressionnants, ces chiffres ne sont que partiels puisqu'ils ne comprennent pas les milliers de résidences et citoyens touchés, notamment en Beauce, où l'eau s'est retirée et qui ne sont plus sur les tableaux du gouvernement.

Le corridor sinistré, qui s'étend d'Ottawa-Gatineau à Trois-Rivières en passant par l'intérieur des terres de l'Outaouais, de Laurentides-Lanaudière, la Mauricie, la Montérégie et le Centre-du-Québec, a finalement connu un répit en début de semaine avec du temps sec et froid, qui retarde la fonte des neiges, mais le ruissellement de l'eau tombée ce week-end vers les cours d'eau inondés se poursuit.

Galerie photo Inondations à Sainte-Marthe-sur-le-lac Voyez les images

Deux autres épisodes de pluie sont attendus cette semaine, un premier mercredi devrait laisser une quinzaine de millimètres de pluie additionnels, tout comme le suivant, attendu vendredi. Le tout sera accompagné d'un réchauffement marqué des températures à compter de jeudi avec des mercures dans la fourchette des 12 à 15 degrés Celsius.

L'ordre d'évacuation partiellement levé à Sainte-Marthe

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac dans les Laurentides, Sonia Paulus, a annoncé lundi soir qu'elle lèverait l'ordre d'évacuation mardi à 16 h pour certains secteurs. À ce moment-là, ces citoyens pourront aussi recommencer à utiliser "modérément" leurs toilettes.

"La situation demeure critique. Nous comptons donc sur la collaboration des citoyens et des citoyennes tout en les remerciant sincèrement de leur patience", a-t-elle déclaré en point de presse.

La construction d'une première digue temporaire est terminée et une deuxième devait être complétée prochainement. À l'extérieur de ces deux digues, 32 pompes ont été installées afin de propulser l'eau plus loin et entre-temps, le système de gestion des eaux pluviales a recommencé à fonctionner, rejetant graduellement l'eau des rues vers le lac.

La digue naturelle qui a cédé samedi soir et qui a provoqué une inondation éclair dans la ville pourrait être réparée, a indiqué la mairesse, qui ne s'est toutefois pas avancée sur un échéancier.

"On rencontre les ingénieurs, les forces de l'armée pour voir comment on pourrait réparer", a-t-elle soutenu.

Beauce: séances d'information sans journalistes

En Beauce, où les eaux de la Chaudière se sont retirées, une tâche colossale de nettoyage et de rétablissement s'amorce avec peine pour les quelque 1200 sinistrés de Sainte-Marie.

Lundi matin au centre-ville de Sainte-Marie, par exemple, des pelles mécaniques s'affairaient à dégager l'immense amoncellement de débris de toutes sortes ayant été tirés de près d'un millier de bâtiments inondés. Ces débris comprenaient notamment des fenêtres, des parements de maison, des meubles et des articles de plomberie.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Les citoyens de cette municipalité étaient conviés lundi soir à des rencontres d'information sur les programmes d'indemnisation et d'aide financière. Trois rencontres devaient avoir lieu simultanément dans des salles différentes, dont une réservée exclusivement aux entreprises sinistrées, incluant les propriétaires de résidences ou d'immeubles à logements n'y habitant pas.

Des rencontres du même genre ont eu lieu récemment dans d'autres municipalités situées le long de la rivière Chaudière qui ont été touchées par la récente crue des eaux.

Les médias d'information avaient toutefois été avisés qu'ils n'auraient pas accès à ces rencontres, une décision dénoncée par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). Dans un communiqué publié lundi, la Fédération rappelle que la présence de journalistes à ces rencontres est essentielle pour informer les sinistrés sur la situation en cours, comprendre leurs préoccupations et les réponses qui leur sont offertes.

La FPJQ fait valoir que ce ne sont pas tous les sinistrés qui peuvent assister à ces rencontres et qu'eux aussi ont le droit d'être informés sur ce qui s'y dit et précise qu'il en va non seulement de la qualité de la couverture médiatique, mais aussi du droit du public à l'information.

À voir également:

Inondation majeure

- Fleuve Saint-Laurent, au lac-Saint-Pierre, en baisse

- Lac des Deux Montagnes, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en baisse

- Lac des Deux Montagnes, à Terrasse-Vaudreuil, en hausse

- Lac des Deux Montagnes, à Pointe-Calumet, en baisse

- Rivière de la Petite Nation, en amont de Ripon, en baisse

- Rivière des Mille Îles, en amont du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, en baisse

- Rivière des Mille Îles, en aval du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, en baisse

- Rivière des Mille-Îles, à Bois-des-Filion, en baisse

- Rivière des Outaouais, à la marina de Hull, en hausse

- Rivière des Outaouais, à la Baie Quesnel, en hausse

- Rivière des Outaouais, à la Baie de Rigaud, en baisse

- Rivière Gatineau, au pont du boulevard Fournier, en hausse

- Rivière Rouge, en amont de la chute McNeil, en hausse

Inondation moyenne

- Fleuve Saint-Laurent, à Trois-Rivières, en baisse

- Lac des Deux Montagnes, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en baisse

- Lac Maskinongé, à Saint-Gabriel-de-Brandon, en baisse

- Rivière des Prairies, à la tête des rapides du Cheval Blanc, en hausse

- Rivière du Lièvre, en amont du pont-route 311 à Lac-Saint-Paul, en baisse

- Rivière du Nord, en amont du pont du CN à Saint-Jérôme, en baisse

- Rivière Saint-Charles, en amont de la Lorette, en baisse

Inondation mineure

- Fleuve Saint-Laurent, à Lanoraie, en baisse

- Fleuve Saint-Laurent, à Bécancour, en baisse

- Fleuve Saint-Laurent, à Port-Saint-François, en baisse

- Fleuve Saint-Laurent, à Sorel, en hausse

- Lac Aylmer, Au quai de Stratford, en baisse

- Lac Champlain, dans la baie Missisquoi à Saint-Armand, en baisse

- Lac des Trente et Un Milles, à Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, en hausse

- Lac Memphrémagog, à Memphrémagog, en hausse

- Lac Saint-Louis, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en hausse

- Rivière Chaudière, en aval du barrage Méganticm, en baisse

- Rivière Croche, en aval du ruisseau du Huard, en baisse

- Rivière Désert, chemin Lytton en amont de la chute Rouge, en hausse

- Rivière des Outaouais, à Ottawa, au parc Britannia, en hausse

- Rivière du Diable, en amont du pont de la route 117, en baisse

- Rivière du Nord, en aval du pont du CP près de Sainte-Agathe-des-Monts, en baisse

- Rivière du Nord, au pont de la route 148 à Lachute, en baisse

- Rivière L'Assomption, au pont-route 158 à Joliette, en baisse

- Rivière Maskinongé, au pont du CN près de Sainte-Ursule, en baisse

- Rivière Matawin, en aval du pont-route 131 à Saint-Michel-des-Saints, en baisse

- Rivière Noire, en amont du pont-route à Sainte-Émélie-de-l'Énergie, en baisse

- Rivière Ouareau, à la tête des chutes Dorwin, en hausse

- Rivière Picanoc, sur le chemin du Lac-Cayamant à Gracefield, en baisse

- Rivière Richelieu, à Carignan aux rapides Fryers, en baisse

- Rivière Richelieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en baisse

- Rivière Saint-François, au lac Aylmer à Weedon, en hausse

- Rivière Saint-François, en aval du barrage Aylmer, en baisse Rivières et plans d'eau sous surveillance

- Fleuve Saint-Laurent, à Montréal, près du boulevard LaSalle, en baisse

- Lac Louise, à Weedon, en baisse

- Petite riv. Péribonka, en amont du pont-route 169, en hausse

- Rivière Beaurivage, en aval du pont-route 171 à Saint-Étienne, en baisse

- Rivière Chaudière, au pont-route 218 à Saint-Lambert-de-Lauzon, en baisse

- Rivière Chaudière, en aval du barrage Sartigan, en baisse

- Rivière Chaudière, au pont-route 271 à Saint-Georges, en baisse

- Rivière Chaudière, au pont-route 276 à Saint-Joseph, en baisse

- Rivière des Mille Îles, à Terrebonne, en hausse

- Rivière du Loup, au pont-route à Saint-Joseph-de-Kamouraska, en baisse

- Rivière Kinojevis, en amont du pont-route à Cléricy, en baisse

- Rivière Madawaska, en aval du barrage Témiscouata, en hausse

- Rivière Ouelle, en aval du pont-route près de Saint-Gabriel-de-Kamouraska, en baisse

- Rivière Richelieu, à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, en baisse