NOUVELLES
24/04/2019 09:26 EDT | Actualisé 24/04/2019 09:26 EDT

Le compost humain pourrait bientôt être légalisé dans l'État de Washington

Aussi appelé humusation, ce procédé consiste à couvrir un corps de paille ou de copeaux de bois pour en accélérer la décomposition.

Le compost humain pourrait bientôt être légalisé dans l'État de Washington. Une loi autorisant ce procédé a été votée par l'organe législatif et il ne manque plus que la signature du gouverneur démocrate Jay Inslee pour que le texte entre en vigueur.

Le "compost humain", aussi appelé humusation, est un procédé qui consiste à couvrir un corps de paille ou de copeaux de bois pour en accélérer la décomposition. Selon Katrina Spade, la fondatrice d'une entreprise de compostage humain aux États-Unis, il ne faut que 3 à 7 semaines pour que le corps se décompose en compost.

Un corps pourrait donc permettre de produire en moyenne un mètre cube de compost et, si le texte entre en vigueur, les membres de la famille du défunt pourrait le conserver pour, par exemple, planter un arbre sur une propriété privée.

LIRE AUSSI:

» Comme Dick Rivers, mourir le jour de son anniversaire est un phénomène fréquent qui intrigue

» Une fois portées ces baskets sont (quasi) intégralement compostables

Selon les défenseurs de cette méthode, elle présente plusieurs avantages. D'abord, elle émet moins de CO2 dans l'atmosphère que la crémation. Par ailleurs, elle nécessite moins de surface de terre que l'enterrement et ne pollue pas les nappes phréatiques.

Ces considérations écologiques devraient beaucoup plaire au gouverneur Jay Inslee puisqu'il est candidat à la primaire démocrate pour la présidence américaine pour "combattre le changement climatique". S'il signe cette loi dans les jours qui viennent, elle devrait entrer en vigueur en mai 2020 et l'État de Washington serait le premier au monde a légaliser cette pratique.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

Voir aussi: Catherine et ses vers révolutionnent le compost