NOUVELLES
23/04/2019 09:36 EDT | Actualisé 23/04/2019 17:30 EDT

Toronto marque l'anniversaire de l'attentat à la fourgonnette

L'attaque avait fait 10 morts et 16 blessés, l'année dernière.

Aaron Vincent Elkaim/La Presse canadienne
Une attaque au camion bélier avait fait 10 morts et 16 blessés le 23 avril 2018 à Toronto.

TORONTO - Des proches des victimes de l'attentat à la fourgonnette bélier il y a un an, à Toronto, ont chacun placé une rose dans un vase, mardi, alors que les noms des morts étaient lus à voix haute, lors de l'une des cérémonies marquant ce triste anniversaire.

Il y a tout juste un an, le 23 avril 2018, au début de l'après-midi, 10 personnes ont été tuées et 16 autres blessées lorsqu'une fourgonnette de location a fauché des piétons sur les trottoirs animés de la rue Yonge, dans le nord de la ville. Alek Minassian, âgé de 26 ans, est accusé de 10 chefs de meurtre au premier degré et de 16 chefs de tentative de meurtre; il devrait subir son procès en février prochain.

La première cérémonie devait justement avoir lieu mardi à 13 h 30 - à peu près l'heure à laquelle a eu lieu l'attentat -, mais elle a été retardée d'environ une heure à cause du mauvais temps, qui a obligé les organisateurs à s'installer à l'intérieur. L'aumônier des pompiers de Toronto, Hugh Donnelly, a ouvert la cérémonie en disant aux proches des victimes que la ville partageait leur chagrin. Il a aussi voulu rendre hommage à ceux qui portent des "blessures intérieures" après avoir été témoins de cet horrible drame.

Des centaines de personnes s'étaient déplacées mardi à proximité de la place Mel-Lastman pour honorer les victimes et leurs familles. Des dizaines ont écrit à la craie sur le trottoir des messages d'espoir, d'amour et d'encouragement. Plusieurs autres encore ont déposé des fleurs près d'une plaque commémorative temporaire.

LIRE AUSSI:

» Attaque de Toronto: trois chefs de tentative de meurtre de plus pour l'accusé

» Attaque à Toronto: des témoins sont secoués par ce qu'ils ont vu

» Le policier qui a arrêté le suspect à Toronto ne veut pas être un héros

Esther Linetski a ainsi placé un oeillet orange près de la plaque. Mme Linetski, qui travaille dans le secteur, a raconté qu'elle devait se rendre sur la place Mel-Lastman pour dîner ce jour-là, mais qu'elle avait été trop occupée au bureau. "J'aurais pu être ici", disait-elle mardi, en retenant ses larmes. "Heureusement, je ne fais pas partie de ces malheureux."

Jim Ba a lui aussi tenu à venir sur cette place, mardi - mais ça n'a pas été facile. Il a soutenu que la communauté lui avait donné la force de surmonter les visions incessantes de morts et de blessés _ séquelles persistantes de ce qu'il a vu ce jour-là. "Il faut absolument rester fort et ne pas avoir peur."

«La ville unie contre le mal»

Plus tôt mardi, le maire de Toronto avait rappelé que cet attentat qui avait plongé la métropole dans l'émoi et la tristesse avait également déclenché une vague de solidarité et de soutien parmi les résidents.

Quelques heures avant la cérémonie à la place Mel-Lastman, John Tory espérait mardi matin que Toronto ferait toujours preuve de la même force et du même esprit à l'avenir _ et pas seulement dans l'adversité.

"Cette perte insoutenable de vies humaines a endeuillé notre ville (...) C'était une tragédie sans précédent", a déclaré M. Tory. "Nous avons vu des gens de tous les horizons accourir pour venir en aide immédiatement aux victimes et offrir leur aide par la suite. Nous avons vu des gens de toutes les confessions se rassembler pour pleurer et réconforter ceux qui en avaient tellement besoin (...) Nous avons vu notre ville unie contre le mal, toute vouée à la guérison et à l'amour."

Beaucoup de ceux qui avaient aidé ce jour-là _ les premiers intervenants mais aussi de bons samaritains _ sont toujours affectés par ce qu'ils ont vu, a lui aussi rappelé le maire Tory.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et le directeur de la Police de Toronto, Mark Saunders, ont également salué le geste de ceux qui se sont précipités au secours de purs étrangers ce jour-là.

"Même dans nos moments les plus sombres, nous restons toujours forts et unis", a soutenu M. Ford dans un communiqué. "Nous nous réunissons, comme beaucoup le feront aujourd'hui lors de veillées à travers la ville. Nous pleurons ceux que nous avons perdus et réconfortons les familles et les amis laissés derrière."

Le chef Saunders a déclaré de son côté que la compassion manifestée à la suite de l'attentat illustre de façon "extraordinaire ce que sont les Torontois".

Monuments commémoratifs

Plusieurs autres cérémonies étaient prévues mardi à Toronto pour commémorer le triste événement et rendre hommage aux victimes et à leurs proches.

Dans les heures précédant la cérémonie de la place Mel-Lastman, la Ville avait installé mardi matin des panneaux temporaires dans le secteur pour commémorer ce que l'on appelle maintenant la "tragédie de la rue Yonge". Ces panneaux demeureront en place jusqu'à l'installation de monuments commémoratifs permanents, après des consultations publiques qui doivent commencer ce printemps.

Des événements étaient également prévus ailleurs dans le quartier où l'attentat a eu lieu _ Willowdale. Cette communauté devait observer un moment de silence, en plus de tenir une veillée en soirée et d'offrir un souper gratuit, entre autres événements. Elle a également fait appel à des psychothérapeutes et à des chiens de thérapie pour ceux qui ont besoin de soutien.

Plus de 4 millions $ ont été recueillis depuis un an pour soutenir les victimes et leur famille.