BIEN-ÊTRE
23/04/2019 12:08 EDT | Actualisé 23/04/2019 14:14 EDT

Sondage Léger: un Québécois sur dix consomme des boissons énergisantes

Au Canada, ce sont 15% des répondants qui disent consommer de telles boissons.

Mauro-Matacchione via Getty Images

Alors que les avis de spécialistes se multiplient depuis quelques années pour sensibiliser la population aux dangers des boissons énergisantes, les Québécois en sont les moins grands consommateurs au pays. Ils se retrouvent à égalité avec les provinces de l'Atlantique et la Colombie-Britannique, selon un récent sondage Léger.

Un Québécois sur dix a répondu qu'il consommait de telles boissons, alors que c'est le cas de 15% des Canadiens.

Léger

On remarque un écart plutôt marqué entre les différentes générations sur la consommation de ce type de boissons. Sans surprise, c'est la génération des milléniaux qui en consomme le plus (27%). Ce pourcentage descend à 5% chez les 55 ans et plus.

La marque Redbull est celle qui est la plus consommée: 40% des répondants disent la choisir. Viennent ensuite Monster (30%), Rockstar (15%) et Guru (3%). 10% des répondants ont affirmé choisir une autre marque.

Les boissons énergisantes sont commercialisées pour stimuler l'énergie, réduire la fatigue et augmenter la concentration. Elle contiennent un taux élevé de caféine ou d'autres substances stimulantes, comme la taurine. Elles contiennent également beaucoup de sucre: une portion de 237 ml peut contenir jusqu'à 10 cuillerées à thé de sucre.

LIRE AUSSI:

» Un ado meurt après avoir trop bu de caféine

» La Ville d'Ottawa bannit les boissons énergisantes de ses arénas et ses centres communautaires

Effets secondaires

Les boissons énergisantes peuvent entraîner plusieurs effets indésirables. En consommer beaucoup peut affecter l'humeur, la fonction cardiaque, la capacité de concentration et la qualité du sommeil. Certains jeunes adultes ont aussi l'habitude d'en consommer avec de l'alcool, ce qui est déconseillé par plusieurs médecins et spécialistes de la santé. Comme les boissons énergisantes masquent l'effet sédatif de l'alcool, cela encouragerait à consommer davantage d'alcool. Il est aussi déconseillé d'en consommer pendant ou avant une activité physique.

En 2017, la Société canadienne de pédiatrie a statué que la consommation de boissons énergisantes constitue un grave danger pour la santé des enfants et des adolescents, puisqu'ils sont plus vulnérables aux effets indésirables de ces produits. Un sondage effectué en 2008 au Québec démontrait que plus de 60% des élèves du secondaire affirmaient en boire.

*Ce sondage Léger a été réalisé du 7 au 9 avril et du 20 au 22 avril 2019 auprès de 2952 Canadiens représentatifs. À des fins de comparaison, pour un échantillon probabiliste, la marge d'erreur est de 1,8%.

Correction: une précédente version de cet article présentait une carte qui n'avait pas été mise à jour avec les plus récents résultats. Nos excuses.