DIVERTISSEMENT
18/04/2019 07:20 EDT | Actualisé 18/04/2019 11:08 EDT

Xavier Dolan en lice pour la Palme d'Or au Festival de Cannes

Le film de Monia Chokri a aussi retenu l'attention lors du dévoilement de la sélection officielle.

Deux films québécois retiennent l'attention au dévoilement de la sélection officielle du 72e Festival de Cannes, qui aura lieu dans un peu plus d'un mois.

Le film "Matthias et Maxime", du réalisateur québécois Xavier Dolan, sera présenté dans le volet Compétition du festival, ce qui le mettra en lice pour la prestigieuse Palme d'Or.

D'autre part, le film "La femme de mon frère" sera projeté dans le volet appelé Un certain regard, ce qui le rendra admissible à l'obtention de la Caméra d'or, un prix remis au meilleur premier long métrage du festival, quel que soit le volet. C'est Monia Chokri, une actrice et réalisatrice de Québec âgée de 35 ans, qui a écrit le scénario et réalisé ce film.

Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images
Xavier Dolan (2e à partir de la droite) et Monia Chokri (droite) ont foulé le tapis rouge ensemble à Cannes en 2012 pour «Laurence Anyways».

Outre l'oeuvre de Xavier Dolan, 18 autres films figurent au volet Compétition du festival, dont "Sorry we missed you", du Britannique Ken Loach, et "Douleur et Gloire" de l'Espagnol Pedro Almodovar.

Xavier Dolan, qui est âgé de 30 ans, avait obtenu le Grand Prix du jury en 2016 au Festival de Cannes pour "Juste la fin du monde".

"Matthias et Maxime" met en vedette Gabriel D'Almeida Freitas, Xavier Dolan, Pier-Luc Funk, Samuel Gauthier, Antoine Pilon, Adib Alkhalidey, Micheline Bernard, Anne Dorval, Marilyn Castonguay et Catherine Brunet. Le film présente deux amis d'enfance qui s'embrassent pour les besoins d'un court métrage amateur. À la suite de ce baiser d'apparence anodine, un doute récurrent s'installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, ce qui bouleversera l'équilibre de leur cercle social et de leurs existences.

"C'est un honneur de pouvoir retourner à Cannes. Je suis tout particulièrement heureux d'y emmener "Matthias et Maxime", un film sur l'amitié, fait entre amis, et de pouvoir partager avec ces amis-là cet univers, cet environnement où j'ai vécu tant d'émotions depuis "J'ai tué ma mère", il y a dix ans. L'expérience s'annonce aussi commémorative que différente et nouvelle, déjà", a écrit Xavier Dolan, jeudi matin, sur son compte Instagram.

Quant à "La femme de mon frère", il met en vedette Anne-Élisabeth Bossé, Patrick Hivon, Magalie Lépine-Blondeau et Evelyne Brochu. Le film s'attarde à la relation entre une femme et son frère qui changera lorsque ce dernier tombera amoureux d'une médecin qui soigne sa soeur. Il prendra l'affiche le 7 juin au Québec.

"C'est un film très, très parlant, très, très bavard et tout à fait formidable", a déclaré le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, en présentant "La femme de mon frère".

"Matthias et Maxime" et "La femme de mon frère" sont tous deux distribués par Les Films Séville.

Le 72e Festival de Cannes se déroulera du 14 au 25 mai.

Les 19 films en compétition

- "The Dead Don't Die" de Jim Jarmusch (Etats-Unis), en ouverture

- "Douleur et gloire" (Dolor y Gloria) de Pedro Almodovar (Espagne)

- "Le traître" ("Il Traditore") de Marco Bellocchio (Italie)

- "The Wild Goose Lake" ("Nan fang che zhan de ju hui") de Diao Yinan (Chine)

- "Parasite" ("Gisaengchung") de Bong Joon Ho (Corée du Sud)

- "Le jeune Ahmed" de Jean-Pierre & Luc Dardenne (Belgique)

- "Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin (France)

- "Atlantique" de Mati Diop (France/Sénégal), premier long-métrage

- "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan (Canada)

- "Little Joe" de Jessica Hausner (Autriche)

- "Sorry we missed you" de Ken Loach (Grande-Bretagne)

- "Les misérables" de Ladj Ly (France), premier long-métrage

- "Une vie cachée" ("A hidden life") de Terrence Malick (Etats-Unis)

- "Bacurau" de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles (Brésil)

- "La Gomera" de Corneliu Porumboiu (Roumanie)

- "Frankie" d'Ira Sachs (Etats-Unis)

- "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma (France)

- "It must be heaven" du Palestinien Elia Suleiman

- "Sibyl" de Justine Triet (France)

À voir également: