BIEN-ÊTRE
16/04/2019 11:36 EDT | Actualisé 09/05/2019 17:52 EDT

Belle gueule : tout sur l’expérience tailleur sur-mesure

Découvrez le savoir-faire des tailleurs montréalais Battaglia & Aly.

Rares sont les hommes qui ont à porter le veston-cravate tous les jours. Alors quand vient le temps de trouver un complet pour une occasion spéciale, ils sont plusieurs à s'arracher les cheveux pour trouver la meilleure option. Messieurs, pour vous orienter lors de votre magasinage, on vous dit tout sur l'expérience tailleur sur mesure (dans la vidéo ci-haut).

Prêt-à-porter ou sur-mesure?

Le veston-cravate n'est pas nécessairement un gage de classe. Un ensemble mal ajusté peut vite tuer le facteur chic de notre look. Que les occasions soient rares ou pas d'en porter, mieux vaut miser sur la qualité, la durabilité et le raffinement. Trois choses que le sur-mesure offre, contrairement aux grandes chaînes.

Étienne Brière/HuffPost Québec
Sandro Battaglia

«Pour le prêt-à-porter, c'est clair que ce sont des gabarits, que ce sont des moyennes [calculées sur un ensemble d'hommes]. Mais on a tous une épaule plus basse que l'autre. On a tous une hanche déséquilibrée. Le patron [générique] ne vous ira peut-être pas, fait valoir Sandro Battaglia, co-propriétaire de la chic boutique de tailleur Battaglia & Aly à Montréal.»

«Dans le sur mesure, les tissus, c'est super important. [...] C'est le fit, ce sont toutes les garnitures, c'est tout ce que le client ne voit pas qui est très important, comme les canevas. [...] Ce dont beaucoup de gens ne se rendent pas compte, c'est que c'est l'intérieur du vêtement qui va donner le corps et la longévité du vêtement», précise-t-il.

Pour la styliste québécoise Camille Internoscia, qui collabore avec divers magazines de mode d'ici, tout dépend de la morphologie de chaque homme. «Chez certains, il est nécessaire d'aller faire du sur mesure, mais pour d'autres le fit régulier est juste, nuance-t-elle. Ce que je conseille à ceux qui désirent avoir un suit le plus près du sur mesure sans débourser les gros billets, c'est d'aller en acheter un en grande surface, dans leur taille, et dans la meilleure coupe pour leur silhouette et d'aller voir un tailleur après pour le faire ajuster».

La petite histoire derrière Battaglia & Aly

-

Battaglia & Aly/Facebook

Le monde de la mode reste petit au Québec. Encore plus celui du sur-mesure. Ça n'a donc pas pris de temps avant que Sandro Battaglia, fils de tailleur, et Maxën Aly, au talent marqué et remarqué, se croisent et s'associent. Ils ont multiplié les projets ensemble dans leur petit atelier du Mile-End avant de finalement ouvrir leur chic boutique sur Saint-Laurent en décembre 2012. Sandro, le styliste créatif, et Maxën, le tailleur minutieux, s'assemblent parfaitement, comme leurs complets modernes. Ils misent ensemble sur des tissus complexes, parfois excentriques, des méthodes de confection traditionnelles, mais des coupes contemporaines, tout en ayant à coeur le «fait à Montréal», mais surtout le style de leurs clients.

-

Pas étonnant que célébrités et joueurs du Canadien de Montréal y accourent.

Ici ou ailleurs

Beaucoup de tailleurs proposent leurs services de stylisme, mais font faire la confection à l'étranger. Le but: baisser leurs coûts et offrir des prix plus compétitifs.

«C'est très facile de "designer" quelque chose, mais de le faire fabriquer dans une autre ville, un autre pays, pis après tu as juste à le shipper ici et le vendre à un client... Il y a des choses qui ne peuvent pas se faire s'il y a des millions de kilomètres entre ton atelier et ton entreprise», affirme Sandro.

«Pour moi, c'était important de tout concevoir dans notre atelier à Montréal parce s'il y a quelque chose [qui ne fonctionne pas dans le vêtement], on pourra toujours attaquer le produit» puisqu'il y a une traçabilité assez évidente. Autrement dit, on sait qui a fait le vêtement, où et avec quelles techniques.

Beaucoup d'hommes sont toutefois satisfaits des habits assemblés à l'étranger. Ils ont tout de même droit à une pièce qui correspond à leurs mesures. Il suffit de vérifier, avant d'acheter, si des retouches pourront être faites ici après la réception du complet. Évidemment, ils ne peuvent pas se vanter d'avoir un vêtement «fait au Québec».

Comment choisir son tailleur?

Il y a quelques tailleurs qui font leur marque au Québec. S'ils peuvent pour la plupart concevoir le complet exact que vous avez en tête, chacun à son propre style signature qui pourrait donner le facteur «oumf» à votre tenue habillée.

Le bouche-à-oreille peut s'avérer une technique efficace pour trouver chaussure à son pied, mais un peu de magasinage est tout de même nécessaire.

«Un homme devrait choisir son tailleur selon l'expertise et la renommée de celui-ci. On peut aussi aller observer leur site internet, leurs réseaux sociaux, le quartier ou ils sont situés, s'ils habillent dejà des personnalités ou sportifs que l'on aime, conseille Camille Internoscia. Il ne faut pas hésiter à aller les visiter et à voir ce qu'ils ont à offrir avant de faire son choix.» Ainsi, vous pourrez voir notamment si les tissus en inventaire vous conviennent.

Le processus

Étape 1 : Consultation, choix et prises de mesure

Avoir une idée en tête de ce qu'on recherche - et même des images - accélèrera votre première rencontre avec le tailleur. Ce n'est cependant pas essentiel. Dans la plupart des boutiques, un styliste sur place oriente le choix des clients.

Normalement, si votre garde-robe est presque vierge en complets, on vous conseillera des couleurs sobres pour commencer. Selon Sandro Battaglia, tout homme devrait avoir des ensembles noir, marine et gris avant de se lancer dans les teintes et motifs plus extravagants.

Il est important de préciser d'emblée si vous être plus du genre jeans, t-shirt blanc et veston, plutôt que complet trois-pièces. La composition de l'ensemble variera évidemment selon l'occasion pour laquelle vous voulez le porter, mais ne doit pas non plus être à l'opposé de votre style.

Les choix à faire :

  • Tissu
  • Doublure
  • Boutons
  • Types de revers (mince ou large, pointu ou arrondi)
  • Cravate ou noeud
  • Ajustement (serré ou ample)

On procèdera ensuite à une prise de mesure avant de vous laisser filer. Vous avez un léger défaut que aimeriez cacher: une épaule plus haute, des poignées d'amour? Mentionnez-le.

Étape 2 : Confection

Les tailleurs fabriquent des patrons selon vos proportions et coupent le tissu dès qu'ils l'ont reçu en atelier. Ils procèdent ensuite au faufilage puis au montage de toutes les pièces (manches, revers, épaules) pour faire un tout.

Comme mentionné ci-haut, quelques compagnies font faire la confection à l'étranger.

Étape 3 : Premier essayage

Le client revient en boutique pour essayer son complet. Si quelque chose cloche, le tailleur le voit, normalement.

Vérifiez quand même :

  • Si la taille est bien ajustée
  • Si vous pouvez fermer le bouton central
  • Si vous pouvez bouger vos épaules confortablement
  • Si la manche est assez longue
  • Si la manche est assez ajustée

N'hésitez pas à le dire si vous n'aimez pas un détail ou si vous sentez un inconfort, puisque c'est possiblement la dernière fois que vous revoyez votre costume avant qu'il ne soit livré.

Étape 4 : Un second essayage si nécessaire

Le tailleur peut vous faire revenir s'il y a eu trop d'évolution dans vos mensurations entre la consultation et le premier essayage. Pourquoi? Juste pour que tout soit parfait au moment de la livraison.

Étienne Brière/HuffPost Québec
Sandro Battaglia

Étape 5 : Finition

Les tailleurs assembleront la doublure, procéderont au pressage pour que les plis soient parfaits et poseront les boutons.

Étape 6 : Essayage final et paiement

Normalement, ici, tout devrait être à votre goût. Il ne reste plus qu'à emballer le tout puis, la partie plate: sortir le chéquier.

Combien ça coûte?

Chez Battaglia & Aly, un complet de base fait à la main à Montréal est 1500$. Un trois-pièces très haut de gamme peut aller jusqu'à 6000$, selon le choix de tissu et des finitions. Certaines finitions à l'ancienne peuvent coûter plus cher.

Les prix sont bien évidemment moins chers quand la confection est faite à l'étranger, mais le résultat peut s'avérer moins personnalisé. Parler directement avec le tailleur qui coupera et assemblera votre vêtement; difficile de faire plus «sur mesure».

5 points importants

  • Tissu : préférez une matière qui respire comme la laine ou le cachemire. Évitez le synthétique, ça vieillit moins bien. Ça peut perdre de sa couleur, de sa brillance ou élasticité.
  • Matériaux : on le préfère sans colle. Le complet gardera une meilleure tenue après le nettoyage.
  • Couleur : optez pour du noir, du marine et du gris. Ensuite, amusez-vous!
  • Boutons à la taille : Deux, c'est une valeur sûre.
  • Fentes au dos : préférez deux fentes pour plus de mouvement. Votre costume aura une meilleure durée de vie.

VOIR AUSSI :

Galerie photo Les 10 hommes qui se sont démarqués aux Oscars 2019 Voyez les images