DIVERTISSEMENT
15/04/2019 02:08 EDT | Actualisé 15/04/2019 02:14 EDT

«Tout le monde en parle»: Serge Denoncourt soutient son ami Wade Robson, l'un des accusateurs de Michael Jackson

«Je ne vois pas pourquoi, quel plaisir il trouverait à me mentir en tant qu’ami...»

Karine Dufour via Radio-Canada

Serge Denoncourt était à Tout le monde en parle, ce dimanche 14 avril, pour faire la promotion de la pièce La nuit où Laurier Gaudreault s'est réveillé, écrite par Michel Marc Bouchard et mettant en vedette Julie Le Breton, qui sera présentée du 14 mai au 8 juin au Théâtre du Nouveau Monde.

Le metteur en scène a également été questionné par Guy A. Lepage en ce qui a trait aux révélations chocs faites par son bon ami Wade Robson dans le documentaire Leaving Neverland, ce dernier alléguant avoir été agressé sexuellement par Michael Jackson dès l'âge de sept ans.

«C'est mon ami. Je n'ai pas de raison de penser qu'il me mentirait, parce que je n'ai pas vu que le documentaire, j'ai aussi parlé avec lui, a-t-il expliqué. Je ne vois pas pourquoi, quel plaisir il trouverait à me mentir en tant qu'ami. Donc oui, je le crois absolument.»

«Outre le fait que Wade est un ami, j'ai trouvé qu'il rendait un grand service de dire, bien si, c'est malheureux, mais on ne peut plus juste dire : ''J'ai été abusé'', parce que tout le monde interprète ça comme il veut. Alors ils ont dit : ''On va vous dire exactement ce qui s'est passé''.»

Les répercussions

Serge Denoncourt a affirmé par la suite que Wade Robson vivait évidemment des moments difficiles par les temps qui courent, lui qui, depuis la diffusion de Leaving Neverland sur les ondes du réseau HBO en mars dernier, vit reclus à son domicile en raison de nombreuses menaces de mort et de la hargne déployée par certains fans du défunt roi de la pop.

En ce qui a trait à la façon dont l'héritage artistique de Michael Jackson devrait être abordé, alors que, d'un côté, certaines radio ont banni sa musique des ondes, et que, de l'autre, le Cirque du Soleil présente toujours le spectacle dédié à son oeuvre à Las Vegas, Serge Denoncourt demeure prudent.

«Je ne sais pas quoi répondre à ça, J'ai vu Mon oncle Antoine il n'y a pas longtemps, et j'ai trouvé ça bon», a-t-il déclaré, faisant référence à l'affaire Claude Jutra.

«Je ne suis pas capable d'écouter du Michael Jackson présentement. Ça n'enlève pas que c'était un génie de la musique, mais présentement il m'écoeure, je n'ai pas envie.

Pourquoi je suis passé par-dessus Claude Jutra et que je suis capable de voir Mon oncle Antoine? Je ne sais pas. J'ai de la misère à voir des films de Woody Allen. C'est comme du cas par cas.»

À voir également :