POLITIQUE
14/04/2019 14:11 EDT | Actualisé 14/04/2019 14:20 EDT

Ottawa a coupé discrètement son aide au Nicaragua

Le Canada fait partie des cinq principaux donateurs d'aide bilatérale au Nicaragua.

Oleksii Liskonih via Getty Images

Le gouvernement canadien a indiqué dimanche avoir suspendu l'été dernier son assistance financière au Nicaragua à cause des violations des droits humains dans ce pays, une décision qu'Ottawa n'avait pas rendue publique jusqu'à présent.

"Notre gouvernement est préoccupé par la détérioration de la situation des droits de la personne et le ralentissement économique au Nicaragua. À la lumière de ces préoccupations, nous avons pris la décision de suspendre l'assistance financière directe au gouvernement nicaraguayen l'été dernier", a indiqué une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Britanny Fletcher.

Elle était interrogée sur une information dans ce sens donnée un peu plus tôt par la chaine publique CBC, qui citait un mémorandum estampillé "Secret", daté de la fin août 2018.

Le Canada continue néanmoins à soutenir "des projets menés par des ONG et des organisations internationales, en mettant l'accent sur les personnes les plus vulnérables", a précisé la porte-parole.

"Les actions répressives du président Ortega contre son peuple sont inacceptables. Nous continuons d'examiner toutes les options diplomatiques et politiques à notre disposition pour soutenir le peuple nicaraguayen", a-t-elle ajouté.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Le Canada fait partie des cinq principaux donateurs d'aide bilatérale au Nicaragua et l'enveloppe globale de cette aide se monte à quelque 20 millions de dollars canadiens (13 millions d'euros) par an, selon le mémorandum cité par la CBC.

La décision de suspendre l'aide avait été prise l'été dernier au moment d'un regain des violences dans la crise politique au Nicaragua. Elle n'avait pas été annoncée, car Ottawa souhaitait à l'époque mener une forme de diplomatie discrète et donner au gouvernement nicaraguayen la possibilité de modifier son attitude sans donner l'impression de céder à des pressions extérieures, a fait valoir la CBC.