DIVERTISSEMENT
08/04/2019 17:04 EDT | Actualisé 08/04/2019 17:06 EDT

L'actrice Allison Mack plaide coupable d'avoir manipulé des femmes

Elle est surtout connue pour son rôle dans la série «Smallville».

AP Photo/Mark Lennihan
L'actrice Allison Mack quittant la cour fédérale à New York lundi matin.

NEW YORK — Alors que s'amorçait sélection des jurés au procès d'une secte présumée établie dans le nord de l'État de New York, l'actrice Allison Mack a plaidé coupable lundi aux accusations d'avoir manipulé des femmes pour qu'elles deviennent des esclaves sexuelles du chef spirituel du groupe.

La femme de 36 ans a pleuré en admettant ses crimes et en présentant ses excuses aux femmes qui, selon les procureurs, ont été exploitées par Keith Raniere et le prétendu groupe d'entraide appelé NXIVM.

Allison Mack est surtout connue pour son rôle dans la série «Smallville».

Cela signifie qu'elle évitera d'être traduite en procès avec Keith Raniere, la riche héritière Clare Bronfman et une autre membre de la garde rapprochée du chef du groupe, Kathy Russell. Tous ont plaidé non coupables et nié tout acte répréhensible.

Les jurés potentiels devaient commencer à remplir des questionnaires lundi. Les déclarations d'ouverture sont prévues pour le 29 avril.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Les documents de la cour allèguent que NXIVM a formé une société secrète de femmes qui ont été marquées des initiales de Keith Raniere et forcées d'avoir des relations sexuelles avec lui. Les avocats de la défense ont insisté sur le fait que toute relation entre le chef du groupe et les victimes présumées, y compris une actrice non identifiée et les autres femmes censées témoigner contre lui au procès, était consensuelle.

Lundi, Allison Mack a déclaré que, à la demande de Keith Raniere, elle avait obtenu des informations compromettantes et des images de deux femmes non identifiées — appelées «garanties» au sein du groupe — qu'elle menaçait de rendre publiques si elles ne réalisaient pas de «prétendus actes d'amour».