BIEN-ÊTRE
03/04/2019 09:53 EDT | Actualisé 09/05/2019 18:43 EDT

Les Québécois prennent leur retraite plus tard qu'avant

«Ton arrière-arrière grand-père a vécus la grosse misère... Ton arrière grand-pere il ramassait des cennes noires.» Et toi, tu ne prendras jamais ta retraite?

Jasmin Merdan via Getty Images

Les Québécois prennent leur retraite plus tardivement qu'il y a 10 ans, selon une étude de l'Institut de la statistique du Québec dévoilée mercredi.

Ainsi, 73 % des travailleurs québécois qui ont pris leur retraite en 2018 l'ont fait à 60 ans ou plus. Cette proportion était de 57 % en 2009.

Ce changement s'est fait en parallèle avec une augmentation de l'ordre de 10 points de pourcentage du taux d'emploi chez les personnes âgées de 60 à 64 ans sur la période considérée. Ce taux est ainsi passé de 38,4 % en 2009 à 48,5 % en 2018.

La retraite tardive plus fréquente ailleurs au Canada

En moyenne, sur la période 2014-2018, parmi les travailleurs qui ont pris leur retraite, 39 % avaient 65 ans ou plus au Québec. Ce taux se situait à 47 % en Ontario et à 46 % dans les provinces de l'Ouest regroupées. Cependant, l'écart entre le Québec et les autres régions s'est amoindri par rapport à la période 2009-2013, où il se situait à environ 12 points de pourcentage.

Pour la période 2014-2018, les écarts les plus prononcés sont observés chez les femmes et chez les employés du secteur public.

Au Québec, environ 34 % des femmes nouvellement retraitées avaient 65 ans ou plus, comparativement à 46 % en Ontario et à 41 % dans les provinces regroupées de l'Ouest.

Dans le secteur public, la proportion de travailleurs ayant quitté le marché du travail à l'âge de 65 ans ou plus pour prendre leur retraite était de 20 % au Québec. Cette proportion se situait à 36 % en Ontario et à 33 % dans les provinces regroupées de l'Ouest.

VOIR AUSSI :

Galerie photo 5 étapes pour planifier votre retraite rêvée Voyez les images