NOUVELLES
01/04/2019 15:34 EDT | Actualisé 01/04/2019 16:03 EDT

Des scientifiques veulent que les robots se reproduisent par eux-mêmes

Est-ce vraiment une bonne idée?

Donald Iain Smith via Getty Images

Si tous les autres habitants de la planète le font, pourquoi pas les robots?

Des scientifiques spécialisés dans le développement de l'intelligence artificielle souhaitent maintenant que ces robots puissent se reproduire eux-mêmes, sans l'esprit humain qui leur dicte quoi faire.

Ces spécialistes de l'évolution robotique croient que les robots peuvent apprendre à le faire.

«Nous proposons une "évolution à plusieurs niveaux", un processus automatique ascendant qui conçoit des robots à plusieurs niveaux et les place en fonction des tâches et des conditions environnementales», explique d'entrée de jeu le groupe de scientifique dans un article publié dans la revue scientifique Nature Research.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Pourquoi permettre ce type d'évolution de robots par des robots? «Les robots luttent constamment dans des environnements "non structurés" complexes et imprévisibles. Le catalogage de la biodiversité dans les zones reculées, la recherche de survivants à la suite d'un tremblement de terre dans les bâtiments détruits et l'exploration de systèmes de grottes labyrinthiques en sont de bons exemples», expliquent les chercheurs.

Ainsi, les machines munies d'intelligence artificielle pourraient comprendre ce qui serait le mieux d'avoir pour exécuter des tâches spécifiques, et par la suite créer les robots qui seraient plus à même de les réaliser.

C'est le principe même de l'évolution, un peu comme quand l'homme a adapté son corps pour être davantage à l'aise à marcher sur deux pieds, plutôt que sur les pieds et les mains.

L'évolution permet aux organismes vivants de s'adapter et d'être plus performants dans la nature. Or, les robots sont toujours créés selon les expériences humaines. Passe-t-on à côté de quelque chose qui simplifierait énormément la vie? C'est le pari que font ces chercheurs en ce moment.

Ils proposent présentement une «évolution à plusieurs niveaux» d'abord imaginée en une division de trois niveaux. Au premier, les robots découvriraient les matériaux. Ensuite, ils seraient utilisés pour créer des composants géométriques. Finalement, les robots sont créés en intégrant ces composants dans des modèles de corps et en les évaluant sur une tâche à exécuter dans l'environnement.

Ces créations n'auraient donc pas besoin de la main de l'homme pour exister.

À VOIR: Il y aura des robots parlant aux Jeux olympiques de Tokyo. L'article continue sous la vidéo.

Ce n'est pas la première fois que des scientifiques se penchent sur ce sujet. Voici quelque chose de plus concret: des roboticiens de l'évolution ont réussi à développer une intelligence artificielle qui a créé par moins de 20 formes de jambe par elle-même, nous apprenait Wired en octobre dernier.

Ces scientifiques ont vérifié dans quelle mesure chacune de ces jambes marchait bien sur différentes surfaces, en évaluant laquelle serait la plus adaptée à survivre dans le vrai monde. Ils ont ensuite pris les plus performantes et les ont «accouplées» pour produire des jambes (des enfants jambes, si on veut!) d'apparence similaire. En recommençant encore et encore, ils se sont retrouvés avec des jambes merveilleusement bien adaptées à la marche sur un sol dur, sur du gravier ou dans l'eau.

À savoir si cette technique d'évolution des robots se révélera à long terme bénéfique pour l'économie et génératrice de robots toujours plus performants, donc plus productifs, et donc plus rentables? Ce n'est pas pour demain.

Encore hésitant à laisser des robots avoir des «bébés»? Dites-vous que les scientifiques qui programment ces intelligences artificielles le font dans une optique d'améliorer la vie humaine et non de la détruire. De plus, les tâches de ces robots sont spécifiées d'avance. C'est donc impossible qu'un robot veuille un jour prendre le contrôle de la planète et tuer tous les humains. Ça, ça demeure dans les livres de science-fiction.