NOUVELLES
28/03/2019 11:34 EDT | Actualisé 28/03/2019 14:01 EDT

Wow Air: des Québécois coincés en Islande

«Si on voulait rentrer avant ça, c'était 2500$ le billet de retour», affirme Vincent Ribes, qui reviendra à Montréal quatre jours plus tard que prévu.

ASSOCIATED PRESS/Egill Bjarnason
De nombreux passagers qui devaient voyager avec Wow Air attendent en ligne à l'aéroport de Keflavik, en Islande, jeudi, pour se trouver un autre vol.

On savait que la compagnie de vol à rabais Wow Air ne se portait pas très bien depuis quelque temps, mais l'entreprise en a tout de même pris plusieurs par surprise en annonçant jeudi matin qu'elle cessait subitement ses opérations.

La compagnie a émis un communiqué, invitant ses clients par courriel à se trouver un autre vol auprès d'un autre transporteur aérien.

Quand Anne Dongois, une Québécoise qui se trouve en Islande depuis cinq jours, a vu ce message tôt ce matin, elle a sauté sur son téléphone pour se procurer un autre billet en ligne avec Icelandair.

«On a payé environ 850$ pour un vol de retour qui quitte ce soir, mais au moment de réserver, il restait seulement cinq places. Et en ce moment, les prix tournent autour de 2000$ juste pour un aller ou un retour vers Montréal», a-t-elle expliqué au HuffPost Québec.

Elle espère que tout va bien se passer, puisqu'elle doit retourner auprès de ses enfants, et recommencer à travailler vendredi. Mais d'autres n'ont pas eu sa chance.

Vincent Ribes, lui, n'a jamais reçu de courriel provenant de Wow Air. Il est tombé sur cette nouvelle par hasard, en naviguant sur Facebook, alors qu'il se trouvait dans le nord du pays.

«Même qu'hier, on a reçu un courriel de confirmation pour notre vol de samedi, nous invitant à choisir nos places dans l'avion», a-t-il raconté.

Courtoisie
Vincent et son amie Florine ignorent quand ils pourront rentrer à Montréal.

Il a donc pris la route et devancé son retour vers la capitale, jeudi matin, pour tenter de se trouver un vol de retour vers Montréal. Mais la tâche n'est pas simple. La compagnie aérienne Icelandair a publié une offre sur son site pour accommoder les clients de Wow Air. Elle propose des vols vers l'Amérique du Nord pour 160 $US. Vincent et son amie ont rempli le formulaire, mais ils n'ont pas réussi à avoir la ligne avant plusieurs heures. Finalement, ils rentreront mercredi prochain, soit quatre jours plus tard de prévu. Ils devront donc débourser aussi des frais supplémentaires d'hébergement. Ils ont trouvé des billets à 450$ chacun, pour un vol qui les amènera à New York. Ils devront ensuite trouver un autre vol vers Montréal.

«Si on voulait rentrer avant ça, c'était 2500$ le billet de retour», affirme Vincent, un peu découragé, qui devait reprendre le travail lundi.

Que faire si vous avez acheté des billets avec Wow Air?

Si vous aviez prévu vous envoler vers l'Islande avec Wow Air dans les prochains mois, pas de panique, il y a des moyens de vous faire rembourser vos billets.

Premièrement, si vous avez fait affaire avec un agent de voyage titulaire d'un permis du Québec, vous pouvez bénéficier de la protection du Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV). Ce fonds, qui est administré par l'Office de protection du consommateur (OPC), peut rembourser les services touristiques qui ont été payés sans être obtenus. Vous n'avez qu'à communiquer avec votre agent.

Si vous avez effectué votre achat directement auprès de Wow Air, avec votre carte de crédit, votre compagnie devrait vous rembourser, et ce, même si vous n'avez pas une carte spéciale pour les voyages.

«Il faut appeler l'émetteur de la carte de crédit, affirme Charles Tanguay, de l'OPC. La plupart d'entre eux ont une politique spécifiant que si vous n'avez pas eu le service pour lequel vous avez payé, vous devez être remboursé.»

À voir aussi: quel est le problème avec les Boeing 737 Max 8?