DIVERTISSEMENT
27/03/2019 15:32 EDT | Actualisé 27/03/2019 15:32 EDT

«Je suis Gabrielle»: la youtubeuse trans Gabrielle Marion partage son histoire

«Pour un humain, la transition est une très grosse épreuve et un test énorme pour la stabilité mentale...»

Courtoisie

Les étapes de la conquête de sa véritable identité : voilà ce que l'influenceuse Gabrielle Marion avait envie de partager en écrivant Je suis Gabrielle, confessions d'une trans comblée. Un livre qui arrive à point pour la jeune femme, qui a récemment complété sa transition et qui se dit prête à vivre à 300% cette féminité depuis si longtemps désirée.

Un livre de société plus qu'un livre de youtubeuse

Jamais Gabrielle Marion n'aurait cru écrire un livre un jour. Youtubeuse et influenceuse trans québécoise fort populaire, c'est en discutant avec ses amis que l'idée de raconter son histoire a pris forme. «J'ai eu envie d'écrire un livre de société bien plus qu'un livre de youtubeuse qui raconterait mon histoire en détails, dit-elle. Ma transition, mes histoires, j'en ai beaucoup parlé sur ma chaîne YouTube, mais sans entrer dans les détails.»

«Je boucle la bouche de Gabrielle Marion, de la femme que je suis devenue, de mon parcours transgenre, ajoute-t-elle. Pour moi, cela donne de la finalité. Ma transition est terminée depuis peu et le livre sort au bon moment.»

Pour celle dont les transformations physiques auront pris trois ans, entrer dans les détails par écrit permettra - elle l'espère - d'aider des personnes vivant les épreuves venant avec le passage par un processus semblable.

«Tous ces détails sont là pour ceux qui en ont besoin, qui vivent ce cheminement et qui veulent savoir comment ça se passe. Ce livre est vraiment pour eux à la base. Cela vient aussi couper un peu de tabous que peuvent avoir les personnes qui ne comprennent pas trop ce genre de choses.»

«À un jeune âge, les gens ne peuvent même pas imaginer que tu penses à cela, poursuit-elle. C'est pour ça que je crois que ce livre est important. Ce sont des détails que plusieurs ne verraient peut-être pas lorsqu'un enfant est âgé de 5 ou 6 ans et qui pourront sonner des cloches pour les individus qui vivent la même chose.»

Des détails, on en retrouve dès le premier paragraphe du livre, alors que la belle aborde, entre autres sujets, sa transition et sa vaginoplastie.

«Je pense que c'était important d'expliquer, dès le début, ce que sont les termes pour qu'ils comprennent tout au long de l'histoire ce que je veux dire et ce que ça représente. Je voulais aussi expliquer que ce livre est mon histoire à moi, mais que ça n'a pas à être celle des autres, ni une ligne à suivre absolument pour tout le monde. Chacun a un parcours différent et vit les choses différemment. Ce n'est pas tout le monde qui a besoin de telle ou telle opération. Je tenais à expliquer cela dès le départ.»

La dysphorie de genre ou de corps est un autre concept qu'elle décrit simplement. «En fait, c'est lorsque tu te regardes dans le miroir ou que tu réfléchis et que le genre que tu te vois dans ta tête n'est pas le même que celui que tu vois dans le miroir. Moi, je n'étais pas confortable avec mon image. Dans ma tête, je m'imaginais de manière féminine, de la manière de mes idoles, comme la youtubeuse transgenre Gigi Gorgeous, ou encore Beyoncé, Rihanna ou Mariah Carey. C'était ma façon de me sentir bien et de sortir de ma bulle : marcher dans la rue et m'imaginer que j'étais ces chanteuses et ces femmes fortes.»

Les Éditions de l'Homme
Gabrielle Marion

Démystifier la transsexualité

Aujourd'hui, Gabrielle se décrit comme une femme pleinement assumée, ce qui signifie pour elle qu'elle se permet d'assumer entièrement sa féminité. «Je n'ai pas de problème à porter de gros décolletés; je profite de ma féminité physique à 300%. Je fais cela pour moi, pas du tout pour les autres. Je peux maintenant profiter des tous ces aspects féminins que j'ai toujours rêvé de pouvoir vivre.»

Je suis Gabrielle, Confessions d'une trans comblée se charge aussi de démystifier des idées préconçues que les gens peuvent entretenir au sujet des personnes trans.

«Les gens ne savent vraiment pas qu'on suit un parcours médical, offre-t-elle comme exemple. On dirait qu'ils pensent que, du jour au lendemain, j'ai changé de nom, je me suis habillée en fille et que ça allait être ça ma vie... Avec tout ça, il y a une hormonothérapie et beaucoup de complexité médicale qui font en sorte que tu te rends à être la femme que tu es. Pour un humain, mentalement parlant, c'est une très grosse épreuve et un test énorme pour la stabilité mentale. Surtout l'hormonothérapie, qui est chimiquement difficile pour la tête.»

Ce livre se veut aussi un hommage à sa famille, qui l'a soutenue inconditionnellement pendant toutes ces années. Elle dédie d'ailleurs l'ouvrage à son père, sa mère et sa sœur ,et partage une lettre de sa mère et des messages écrits par sa famille à la fin.

«Mes parents ont quand même vécu un coming out gai et un coming out trans, explique celle qui rêve de faire carrière à la radio ou à la télévision. «Ils ont vécu beaucoup de choses qu'une famille pourrait avoir eu de la difficulté à vivre. La mienne a plus de facilité. Même aujourd'hui, je n'en reviens pas à quel point ils prennent bien cela.»

C'est son grand ami youtubeur Pier-Luc Cloutier qui signe la touchante préface de ce livre à la couverture toute rose. Il y décrit le livre de son amie comme «le récit de plusieurs vies en une seule» et parle du fait qu'elle ait «mis 25 ans à grandir dans la froideur du réel et à se peaufiner».

«PL a été le premier à s'intéresser à mon histoire lorsque j'ai fait ma vidéo de coming out il y a trois ans, dit-elle. Il a été le premier à vouloir faire une vidéo avec moi afin de démystifier tout cela. À partir de ce moment-là, on est devenus de bons amis et on se voit tout le temps. C'est vraiment une amitié forte qui dure depuis trois ans.»

Ce qui la rend la plus fière de son parcours? Le fait d'avoir toujours gardé la tête haute et de n'avoir jamais abandonné, elle qui a tenu à vivre en solo les premiers mois de sa transition.

«Ça prend une force mentale incroyable, confie-t-elle. Gabriel-Jacques est très loin, mais pas si loin à la fois... Il est toujours là, dans le sens où je n'ai pas changé, je suis la même personne, j'ai la même personnalité, les mêmes folies, les mêmes envies. Il n'y a rien qui a changé au fond, à part mon genre. Je suis plus épanouie, je suis plus heureuse et je m'affirme encore plus qu'avant.»

Je suis Gabrielle, Confessions d'une trans comblée de Gabrielle Marion est disponible dès maintenant dans toutes les bonnes librairies.