POLITIQUE
26/03/2019 17:46 EDT | Actualisé 26/03/2019 17:55 EDT

L'administration Plante ne diffusera pas les indicateurs de performance de la STM

Le transporteur a connu d'importants ratés en début d'année dans la livraison du service.

La Presse Canadienne

Les indicateurs de performance du métro et des bus de Montréal ne seront pas diffusés, du moins pas bientôt. L'administration Plante a battu une motion réclamant la diffusion des rapports mensuels déposés par la Société de transport de Montréal (STM). Ces rapports sont publics dans plusieurs autres villes.

La STM a connu plusieurs difficultés au début de l'année 2019. Plusieurs arrêts de service importants ont paralysé le réseau de métro, alors que la fiabilité des autobus était en chute libre à cause des nombreux véhicules hors service.

À la suite d'un échange de tweets sur les données de la STM, le conseiller municipal Marvin Rotrand a déposé une motion réclamant que les indicateurs de performance déposés mensuellement au conseil d'administration de la STM soient aussi déposés au conseil municipal afin de les rendre publics. Ces rapports contiennent toutes sortes de statistiques sur l'offre de service, les plaintes et les retards.

Après un premier débat houleux en février, M. Rotrand est revenu à la charge mardi. Sa motion a toutefois été battue par les élus de Projet Montréal, le parti de la mairesse Valérie Plante.

Le conseiller associé au transport et vice-président de la STM, Craig Sauvé, affirme qu'il n'est pas nécessaire de diffuser ces rapports puisqu'un processus est déjà en cours pour que plus de données soient disponibles.

Capture d'écran - Ville de Montréal
Craig Sauvé, responsable de la Société de transport de Montréal (STM) au sein de l'administration Plante.

«La STM a déjà une politique de données ouvertes. [...] Nous avons déjà dit que nous allons ouvrir plus de données. Ces données seront mises en ligne suivant la politique. On va mettre ces données en ligne et on va en mettre plus que ce que vous demandez», a-t-il dit pendant la séance publique du conseil municipal.

M. Rotrand, doyen du conseil municipal et ancien vice-président de la STM, s'est dit abasourdi par la réponse de l'administration.

«Ça fait longtemps que je suis ici et j'ai entendu beaucoup d'arguments bizarres. Mais celle-ci remporte la palme. Je suis persuadé que la population va trouver la position de Projet Montréal tout à fait incompréhensible.»- Marvin Rotrand

M. Rotrand souligne que plusieurs métropoles diffusent mensuellement les indicateurs de performance des sociétés de transport, notamment Toronto.

«L'intérêt des usagers devrait être central dans ce débat. Avec plus d'informations, on aurait des débats mieux informés sur le transport en commun. C'est aussi simple que ça», a-t-il laissé tomber.

La plupart des indicateurs de performance compris dans les rapports mensuels se retrouvent dans le rapport annuel de la STM. Celui-ci n'est toutefois disponible qu'en avril.

L'an dernier, la STM a connu l'une de ses pires années en termes d'interruptions du métro et de ponctualité des bus.

À voir aussi: