POLITIQUE
24/03/2019 11:50 EDT | Actualisé 24/03/2019 17:19 EDT

Trudeau déclenche une partielle dans le comté de Nanaimo-Ladysmith

La néo-démocrate Sheila Malcolmson avait démissionné en janvier après s'être présentée sur la scène provinciale.

PC/Adrian Wyld
Sheila Malcolmson avait démissionné pour se présenter sur la scène provinciale.

OTTAWA — Le premier ministre fédéral Justin Trudeau a annoncé dimanche le déclenchement d'une élection partielle dans la circonscription de Nanaimo–Ladysmith, en Colombie-Britannique.

Le scrutin se déroulera le 6 mai.

L'ancienne députée, la néo-démocrate Sheila Malcolmson, avait démissionné en janvier après s'être présentée sur la scène provinciale.

Plusieurs autres élus du parti de Jagmeet Singh ont décidé de ne pas être candidats aux élections fédérales d'octobre.

Parmi ceux-ci, on retrouve les députés québécois Roméo Saganash (Abitibi_Baie-James_Nunavik_Eeyou), Hélène Laverdière (Laurier_Sainte-Marie), Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) et Anne Minh-Thu Quach (Salaberry_Suroît).

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Bob Chamberlin, un conseiller en chef d'une Première Nation établie sur l'île de Gilford, au nord-ouest de l'île de Vancouver, a dit qu'il avait l'intention d'obtenir l'investiture néo-démocrate dans la circonscription de Nanaimo-Ladysmith.

Trois partis ont déjà choisi leur candidat en vue de l'élection partielle. Le Parti conservateur sera représenté par un directeur financier âgé de 32 ans John Hirst. Jennifer Clarke, qui s'était présentée contre M. Hirst à l'investiture conservatrice, portera la bannière du Parti populaire du Canada. Quant au Parti vert, il a redonné sa confiance à Paul Manly, un spécialiste des communications qui avait fini au quatrième rang aux élections de 2015 après avoir obtenu 19,8 pour cent des suffrages.

En 2015, Mme Malcolmson l'avait emportée en obtenant 33,2 pour cent des suffrages exprimés. Elle avait devancé un candidat libéral par plus de 6800 voix.