POLITIQUE
24/03/2019 13:23 EDT | Actualisé 24/03/2019 14:59 EDT

Les jeunes péquistes essuient une rebuffade en vue du congrès de l'automne

Des militants plus âgés ont dénoncé ce qu'ils qualifiaient notamment d'âgisme.

PC/Graham Hughes
Archives

TROIS-RIVIÈRES, Qc — Les jeunes péquistes ont échoué dans leur tentative d'augmenter par quota leur représentation au congrès extraordinaire prévu l'automne prochain.

Au Conseil national qui se concluait dimanche à Trois-Rivières, les membres de l'aile jeunesse ont soumis des propositions pour qu'au moins deux délégués sur quatre par circonscription soient âgés de moins de 40 ans.

Des militants plus âgés ont pris la parole au micro pour dénoncer ce qu'ils qualifiaient notamment d'âgisme.

"Autant euthanasier toutes les vieilles sacoches", a lancé à un moment un militant très connu, Marc Laviolette.

Les propositions ont été battues même si des modifications avaient été apportées. Le député de Rimouski, Harold LeBel, conscient du fossé des générations qui se dessinait, a tenté de rallier les troupes.

"Terminons ce débat et on va s'assurer que dans différentes autres structures, que vous soyez majoritaires à ce congrès, c'est de ça dont on a besoin ici."

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Le statu quo restera donc en vigueur, c'est-à-dire qu'un délégué sur quatre devra être âgé de 30 ans et moins.

Le PQ est confronté depuis plusieurs années au défi de renouveler ses effectifs et les jeunes péquistes ont, à quelques reprises durant la fin de semaine, voulu prendre plus de place et faire virer le navire péquiste.

Ils ont notamment obtenu la tenue du congrès extraordinaire, ainsi que la possibilité d'y accueillir des observateurs de la société civile, et l'acceptation de propositions émanant de consultations auprès de la population.

"On a gagné presque toutes nos propositions", a fait valoir la présidente de l'aile jeunesse, Frédérique Saint-Jean, après le vote, dimanche midi.

"Ils sont rendus les leaders des résolutions adoptées, c'est de bon augure, a dit le chef intérimaire du PQ, Pascal Bérubé, au terme du Conseil national. Ils ont presque tout gagné."