POLITIQUE
19/03/2019 15:24 EDT | Actualisé 19/03/2019 18:59 EDT

Le gouvernement Legault demande à Hydro-Québec de rembourser les trop-perçus... à l'avenir

Il souhaite aussi voir la société d'État être moins gourmande cette année.

FroggyFrogg via Getty Images

"J'entends très bien la grogne de la population." Le premier ministre François Legault a plié sous la pression, mardi, et demandé à Hydro-Québec d'être moins gourmande dans l'année qui vient.

Il souhaite que la société d'État évalue la possibilité de réduire l'augmentation des tarifs d'électricité et même de les diminuer l'an prochain.

"On parle d'un compromis", a déclaré le chef du gouvernement en mêlée de presse à l'Assemblée nationale.

Sa sortie survient quelques heures après que le Journal de Québec eut révélé que 92 pour cent des répondants d'un sondage Léger souhaitent être indemnisés pour les trop-perçus engrangés depuis des années.

Près des trois quarts des sondés veulent que le gouvernement rembourse l'ensemble de la somme, évaluée par la Coalition avenir Québec (CAQ) à 1,5 milliard $.

Selon Hydro-Québec, cette somme représente l'écart entre le rendement autorisé par la Régie de l'énergie et le rendement réel.

LIRE AUSSI:
» La lune de miel est terminée entre Danielle McCann et les cadres en santé
» BLOGUE Une idée pour le nouveau Commissaire à la santé
» Legault n'apprécie pas les cégeps à leur juste valeur, accuse le PLQ

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a confirmé mardi qu'il demandera à Hydro-Québec de revoir le mécanisme d'écart de rendement pour faire en sorte qu'à l'avenir, tout trop-perçu soit retourné au consommateur.

"On a entendu les Québécois, a-t-il dit. Le statu quo n'est pas acceptable. Ce sont 100 pour cent des trop-perçus qui seront redonnés dans le futur."

M. Legault a par ailleurs indiqué que les Québécois sauraient "d'ici quelques mois" ce qu'il adviendra de leur compte d'électricité de l'année prochaine.

Toutefois, pas question pour lui de rembourser le 1,5 milliard en trop-perçus. Lorsqu'il était dans l'opposition, M. Legault qualifiait pourtant les trop-perçus d'Hydro-Québec de taxe déguisée et sournoise.

"Ce que j'ai dit en campagne électorale, c'est qu'il fallait remettre de l'argent dans le portefeuille", a-t-il insisté, mardi.

Selon lui, les Québécois pourront de toute façon bénéficier de la réduction de la taxe scolaire et de la hausse des crédits d'impôt pour les familles.

Son gouvernement s'assurera également que les tarifs d'hydroélectricité n'excéderont pas l'inflation, a-t-il réitéré.

Deux pétitions exigeant le remboursement total des trop-perçus d'Hydro-Québec ont recueilli jusqu'à présent plus de 70 000 signatures.