NOUVELLES
18/03/2019 16:03 EDT | Actualisé 18/03/2019 16:03 EDT

La STM s'attaque aux comportements désagréables d'usagers «préhistoriques»

La nouvelle campagne publicitaire suscite applaudissements, rires... et une certaine incompréhension.

Courtoisie - STM
La Société de transport de Montréal (STM) s'attaque aux comportements désagréables de certains usagers «préhistoriques» dans une nouvelle campagne publicitaire.

Une nouvelle campagne publicitaire suscite à la fois l'approbation et l'incompréhension des usagers du métro. La Société de transport de Montréal (STM) s'attaque aux comportements désagréables de certains usagers, qualifiés de «préhistoriques».

La publicité a fait son apparition lundi dans les bus, dans les stations de métro et dans les pages du quotidien gratuit Métro. On y voit des hommes (et des femmes) de Cro-Magnon se comportant de façon nuisible dans le réseau de transport en commun.

L'un court, l'autre hurle, un autre transporte un dinosaure (un lundi normal, quoi!), un quatrième grimpe sur le tripode alors que la dernière... mange son titre de transport.

Sur la page Facebook de la STM, les applaudissements n'ont pas tardé.

«Les sacs à dos sont un gros, gros problème dans le métro. Je ne comprends pas qu'il y a encore autant de gens qui ne l'enlèvent pas!», déplore une internaute.

«SVP, une affiche quant aux gens qui toussent dans le creux de leur main avant de la remettre sur les barres», ajoute un autre.

Certains sont toutefois restés perplexes. Ou encore, trouvent la mesure méprisante.

«Drôle de campagne de communication haha! Mais pour qu'on ait remarqué leur affiche et qu'on se soit demandé qu'est-ce que c'était, c'est réussi pour ça», affirme une autre utilisatrice du métro.

Galerie photo STM: campagne publicitaire «Les Préhistoriques» Voyez les images

Selon Philippe Déry, conseiller aux affaires publiques de la STM, la campagne semble bien reçue.

«Les gens apprécient le ton de la campagne. On vise les comportements qui faisaient le plus souvent l'objet de plaintes de la part des usagers», dit-il en entrevue au HuffPost Québec.

La campagne a été entièrement conçue et réalisée à l'interne. Elle s'échelonnera sur quatre semaines.

Voir aussi - Le combat quotidien d'un héros dans le métro