NOUVELLES
15/03/2019 08:40 EDT | Actualisé 15/03/2019 10:53 EDT

Les attaques en Nouvelle-Zélande racontées par des témoins

Des récits à glacer le sang.

De nombreuses personnes ont été tuées et blessées pendant la prière du vendredi en Nouvelle-Zélande lors des attaques terroristes qui ont eu lieu le 15 mars contre deux mosquées de la ville de Christchurch. Selon les autorités, au moins un tireur a été identifié comme un extrémiste australien.

Des témoins ont raconté avoir vu des corps ensanglantés. Des enfants et des femmes figureraient parmi les morts. En état de choc, certains rescapés ont témoigné avoir vu le ou les tireurs et une vidéo diffusée sur Internet montre ce qui semble être l'arrestation de l'un des suspects, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

SUR LE MÊME SUJET:


La police a lancé un appel afin de ne pas partager "des images extrêmement pénibles" après la mise en ligne d'une vidéo montrant un homme blanc - identifié comme Brendon Terrant - se filmant en train de tirer sur des fidèles dans une mosquée. Images que le HuffPost a choisi de ne pas rediffuser.

Les deux cibles connues étaient la mosquée Masjid al Noor dans le centre de la ville ainsi qu'une seconde mosquée, à Linwood, dans la banlieue. Le nombre exact de tireurs n'était pas connu, mais la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a déclaré que trois hommes avaient été arrêtés. La police a précisé que des engins explosifs improvisés avaient été désarmés par les militaires sur les véhicules des suspects.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également:

Les commentaires ont été fermés pour cet article. Lisez notre politique sur les commentaires pour plus de détails.