POLITIQUE
12/03/2019 17:30 EDT | Actualisé 12/03/2019 17:41 EDT

Jody Wilson-Raybould doit revenir devant le comité sur SNC-Lavalin, dit l'opposition

Le comité se réunit mercredi.

PC/Adrian Wyld

OTTAWA — Des députés fédéraux de l'opposition soutiennent que Jody Wilson-Raybould doit témoigner de nouveau devant le comité de la justice de la Chambre des communes afin de bien déterminer si le bureau du premier ministre a agi ou non de façon inappropriée dans le dossier de SNC-Lavalin.

Le comité de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes se réunit mercredi afin d'évaluer la pertinence de faire comparaître d'autres témoins pour examiner les allégations selon lesquelles Justin Trudeau et son personnel auraient tenté de faire pression sur Mme Wilson-Raybould, alors procureure générale, pour qu'elle obtienne un accord de réparation avec la firme montréalaise d'ingénierie, plutôt que d'aller de l'avant avec des poursuites au criminel pour fraude et corruption.

La députée néo-démocrate Tracey Ramsey, membre du comité, souhaite que les libéraux, majoritaires, acceptent de rappeler comme témoin Mme Wilson-Raybould.

Mme Ramsey estime que M. Trudeau doit élargir la levée des restrictions de confidentialité qu'il a accordée à Mme Wilson-Raybould afin que l'ancienne ministre vedette du gouvernement soit libre de dire pourquoi elle a été écartée du portefeuille de la justice à la mi-janvier et pourquoi elle a finalement démissionné du cabinet.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Les libéraux ont rejeté la semaine dernière une motion du Nouveau Parti démocratique visant à rappeler Mme Wilson-Raybould à la suite du témoignage de Gerald Butts, qui était secrétaire principal de M. Trudeau.

En plus de Mme Wilson-Raybould, la députée Ramsey estime que le comité doit entendre toutes les personnes qui auraient tenté de la faire changer d'avis, selon son témoignage, y compris des membres influents du bureau du premier ministre et le chef de cabinet du ministre des Finances.

Voir aussi: