NOUVELLES
11/03/2019 08:18 EDT | Actualisé 11/03/2019 08:48 EDT

Écrasement en Éthiopie: les boîtes noires retrouvées, des Boeing 737 MAX 8 cloués au sol

Au Canada, les Boeing 737 MAX 8 pourront continuer de voler.

Les deux boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé dimanche au sud-est d'Addis Abeba, faisant 157 morts, ont été retrouvées, a annoncé lundi la compagnie aérienne.

La boîte noire contenant les données techniques du vol et celle enregistrant les discussions dans le cockpit "ont été retrouvées", a indiqué Ethiopian Airlines sur son compte Twitter.

Le vol d'Ethiopian Airlines effectuait la liaison entre Addis Abeba et Nairobi.

SUR LE MÊME SUJET: 157 morts dans l'écrasement

La Chine suspend les vols des Boeing 737 MAX, pas le Canada

La Chine a demandé lundi aux compagnies aériennes chinoises de suspendre les vols de leurs Boeing 737 MAX 8.

Leur utilisation pourra reprendre après confirmation par les autorités américaines et par Boeing "des mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols", a indiqué le Bureau chinois de l'aviation civile dans un communiqué.

Citant l'accident de dimanche et celui d'un autre appareil de la compagnie indonésienne Lion Air en octobre, il a précisé que la mesure de suspension entrait en vigueur ce lundi à 18h heure chinoise.

Au Canada, les Boeing 737 MAX 8 pourront poursuivre leurs activités, a affirmé à Radio-Canada le bureau du ministre des Transports Marc Garneau.

Un total de 76 Boeing 737 MAX (pas seulement des 737 MAX 8) ont été livrés à des compagnies aériennes chinoises, selon le dernier bilan publié en janvier sur le site internet du constructeur américain.

L'impact sur le trafic aérien de cette mesure rare des autorités chinoises n'était pas encore connu mais d'après la presse économique chinoise, les transporteurs locaux devraient utiliser des modèles 737-800 en attendant.

L'Indonésie a emboité le pas à la Chine en annonçant l'immobilisation de ses Boeing du même modèle, tandis que la compagnie Ethiopian Airlines a aussi décidé de maintenir au sol sa flotte de 6 Boeing 737 MAX restants jusqu'à nouvel ordre.

Pour la deuxième fois en quelques mois, un Boeing 737 MAX 8 s'est écrasé quelques minutes après son décollage, soulevant de nouvelles questions sur les débuts de cet appareil essentiel pour le constructeur américain.

Un 2e écrasement en peu de temps

Cette tragédie survient après celle de Lion Air fin octobre. L'appareil de la compagnie à bas coûts indonésienne s'était, lui, abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

"Etant donné que les deux accidents aériens concernent des Boeing 737 MAX 8 livrés récemment et qu'ils se sont tous les deux produits pendant la phase de décollage, ils présentent certaines similitudes", a commenté le Bureau chinois de l'aviation civile pour justifier sa décision.

À lire aussi sur l'écrasement de l'avion d'Ethiopian Airlines:

Boeing et l'avionneur européen Airbus se disputent âprement le marché chinois, deuxième mondial et qui devrait devenir vers le milieu des années 2020 le premier devant les Etats-Unis, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Boeing dispose en Chine d'un centre de finition destiné à l'aménagement intérieur des moyen-courriers B737, dans le cadre d'un partenariat avec l'avionneur chinois Comac. Le site se trouve à Zhoushan, dans la province du Zhejiang (est).

"La Chine espère que l'Éthiopie trouvera la cause (de la catastrophe) le plus rapidement possible, tiendra la Chine au courant et s'occupera correctement du travail de suivi", a indiqué lors d'un point presse Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.