POLITIQUE
09/03/2019 16:17 EST | Actualisé 09/03/2019 16:29 EST

Trudeau a eu une discussion «émotive» mais pas «hostile» avec une députée

Celina Caesar-Chavannes dit que M. Trudeau s'est fâché lorsqu'elle lui a annoncé qu'elle ne sera pas candidate aux élections fédérales d'octobre.

David Kawai/Bloomberg via Getty Images

OTTAWA — Justin Trudeau a eu des conversations "émotives" avec la députée libérale Celina Caesar-Chavannes, a reconnu un porte-parole du cabinet du premier ministre. Matt Pascuzzo a toutefois nié que ces rencontres aient été "hostiles" et que M. Trudeau ait crié après elle.

Mme Caesar-Chavannes a déclaré que M. Trudeau s'était fâché lorsqu'elle lui a annoncé, le 12 février, qu'elle ne sera pas candidate aux élections fédérales d'octobre dans la circonscription de Whitby, en Ontario.

Elle a raconté que M. Trudeau s'était écrié pendant la conversation et qu'elle avait répondu sur le même ton. La députée a ajouté que le premier ministre avait plus tard présenté des excuses.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Selon elle, M. Trudeau aurait fait preuve d'hostilité à son endroit lors d'une autre rencontre qui s'est déroulée une semaine plus tard à la Chambre des Communes.

M. Pascuzzo a réfuté la version de la députée ontarienne. Si les conversations ont été émotives, il n'y a eu aucune hostilité contre elle. M. Trudeau a un profond respect pour Mme Caesar-Chavannes, a-t-il affirmé.

Invité à un colloque d'enseignants à Ottawa, M. Trudeau a déclaré samedi qu'il voulait repenser à la façon dont son cabinet soutenait les ministres et les députés. Il compte obtenir des conseils externes sur la manière de mieux traiter les "désaccords internes".