NOUVELLES
08/03/2019 14:40 EST | Actualisé 08/03/2019 14:40 EST

Les joueuses de soccer américaines en ont assez d'être moins payées que les hommes

Elles intentent une action collective contre leur Fédération.

ASSOCIATED PRESS
La joueuse américaine Alex Morgan dans un match contre le Chili (2018).

Les joueuses de l'équipe nationale américaine de soccer ont intenté une action collective pour discrimination fondée sur le sexe, dans l'objectif d'obtenir une rémunération équivalente à celle de leurs homologues masculins.

L'action arrive trois mois seulement avant que l'équipe n'aille défendre son titre à la Coupe du Monde féminine, en France.

Les joueuses allèguent subir une «discrimination institutionnalisée basée sur le sexe», incluant une rémunération inégale, bien qu'elles aient les mêmes responsabilités que les joueurs de l'équipe nationale masculine. Les 28 joueuses de l'équipe nationale se sont jointes à l'action collective contre la Fédération américaine de soccer (USSF), qui a été déposée vendredi devant un tribunal fédéral à Los Angeles.

Les joueuses réclament une rémunération et un traitement équitables, en plus de dommages-intérêts, y compris les arriérés.

«Nous pensons qu'il est de notre devoir d'être les modèles que nous voulons être et de lutter pour ce que nous savons que nous méritons légalement, a déclaré l'attaquante Christen Press à l'Associated Press. Et j'espère que de cette manière, cela inspirera les femmes du monde entier.»

L'Association des joueuses de l'équipe nationale américaine n'a pas pris part à la poursuite, mais dans un communiqué, elle dit «soutenir l'objectif des plaignantes d'éliminer la discrimination fondée sur le sexe de la part de l'USSF».

LIRE AUSSI:

» On vous offre des vêtements gratuits sur Instagram? C'est louche!

» 8 comportements sexistes (que vous adoptez sans vous en rendre compte)

La Fédération américaine de football n'a pas eu de commentaire immédiat.

L'USSF a maintenu dans le passé que la majeure partie de la disparité salariale entre les équipes masculine et féminine résulte de conventions collectives séparées.

L'équipe féminine a mis en place sa structure de rémunération, qui prévoit un salaire garanti plutôt qu'un modèle de jeu contre paiement, comme les hommes, dans le dernier contrat de travail. Les joueuses gagnent également des salaires — payés par la fédération — pour jouer dans la Ligue nationale de soccer féminin.

La Fédération soutient que les femmes bénéficient d'autres avantages, y compris des soins de santé, que les joueurs de l'équipe nationale masculine ne reçoivent pas.

Voir aussi: