NOUVELLES
07/03/2019 07:42 EST | Actualisé 07/03/2019 07:42 EST

Du temps doux et du soleil à venir au Québec selon Environnement Canada

Dès vendredi, il fera un peu plus chaud.

josianefarand via Getty Images
Le temps des sucres est à nos portes!

MONTRÉAL — Les températures anormalement froides qui sévissent cette semaine au Québec pourraient faire place à du temps à la fois doux et ensoleillé la semaine prochaine, selon ce que prévoit Environnement Canada.

La température diurne maximale de huit degrés sous zéro prévue pour jeudi à Montréal est largement inférieure à la normale saisonnière, mais il semble que dès vendredi, une remontée du mercure viendra à la rescousse du moral des gens fatigués par le long et rigoureux hiver.

À compter de dimanche, dans les régions de Montréal, Québec, Saint-Georges et Trois-Rivières, les températures maximales seront supérieures au point de congélation pendant le jour jusqu'à au moins mercredi, mais elles chuteront jusqu'à environ 8 degrés sous zéro pendant la nuit.

Les températures seront légèrement plus froides à Gatineau, Sherbrooke, Saint-Jérôme, Rouyn-Noranda, Baie-Comeau, Gaspé et Saguenay. Néanmoins, dans toutes ces régions, plusieurs heures d'ensoleillement sont prévues pour le début de la semaine prochaine.

À LIRE AUSSI: Encore quelques semaines d'hiver avant un printemps doux

Avant de pouvoir profiter de ces conditions favorables, les Québécois devront toutefois subir des précipitations de neige ou de pluie dimanche prochain.

Les gens ayant l'impression que la saison froide 2018-2019 est particulièrement longue ont raison. Environnement Canada signale que la première dépression d'importance a déversé le 16 novembre dernier quelque 10 centimètres de neige au sol qui, dans la plupart des régions, n'ont pas fondu.

Les quantités de neige accumulée au sol sont d'ailleurs présentement plus grandes que la normale dans certaines régions.

L'organisme de sécurité civile Hydro Météo a déjà mobilisé son personnel de prévention pour atténuer les risques de formation d'embâcles sur les cours d'eau au printemps.

Il y a deux ans, la conjonction du ruissellement provenant de la fonte des neiges et de fortes pluies a provoqué de très importantes inondations dans plusieurs zones urbaines des régions de l'Outaouais, de Montréal, de la Montérégie, de la Mauricie, de la Gaspésie et de la Côte-Nord. Plusieurs milliers de résidences avaient alors été inondées.

À voir également: