Lunetterie ORA : les yeux rivés sur l'achat local

Inutile de regarder ailleurs, si on peut le faire chez nous. 🤓

Comme beaucoup de produits, la lunette n'échappe pas au «made in China»... sauf dans cette toute nouvelle lunetterie montréalaise. ORA propose depuis novembre la plus grande sélection de montures fabriquées au Canada pour encourager les Québécois à consommer plus local.

Si plusieurs lunetiers offrent déjà des modèles «conçus» chez nous, ou autrement dit imaginées par des designers québécois ou canadiens, elles sont rarement assemblées ici et encore moins avec des matériaux locaux.

L'opticienne Catherine Pelletier Lauzon a quitté ses fonctions chez le lunetier montréalais BonLook en août 2018 pour offrir une alternative «plus locale» avec des lunettes dites plus artisanales.

Sur les étals de sa coquette boutique ORA située à deux pas du Marché Jean Talon, on retrouve, entre autres, les créations originales de C Lunettes faites à Beloeil, les pièces excentriques de LOOK AGAIN Eyewear établie à Toronto ou encore celles de Fellow Earthlings qui fabriquent ses lunettes au Canada de A à Z, jusqu'à son acétate. Ces dernières ont d'ailleurs conquis les visages de la famille du premier ministre Justin Trudeau.

Mais avoir un inventaire composé à 80% de montures canadiennes n'est pas évident. «Il a fallu que je repère les rares fabricants canadiens et les rassemble. Certains ont tellement une petite capacité de production qu'ils viennent de Toronto pour porter leurs lunettes chez ORA», affirme la jeune entrepreneuse. Le 20% restant vient de la France et de l'Allemagne d'où elle importe les montures en métal, que le Canada n'est pas en mesure de produire.

L'avantage, selon elle, de s'associer avec ces petites entreprises est la possibilité de fournir aux clients des lunettes davantage calquées sur leurs besoins, plus sur mesure. Catherine Pelletier Lauzon participe d'ailleurs à la création de collections uniques en collaboration avec C Lunettes. «Ce genre de démarche plus artisanale vient avec son lot de risques. Quand c'est fait main, il y a parfois des imperfections qu'une machine ne ferait pas, mais je valorise ces imperfections auprès des clients. C'est la preuve que ça a été conçu avec la force humaine, celle d'une femme dans le cas de C Lunettes et que la monture est unique en soi», dit la propriétaire d'ORA.

Bien sûr, le «fait ici» n'est pas aussi abordable que tout ce qui est produit en Chine, mais Catherine assure que sa marge de profit demeure minimale afin de rendre l'achat local le plus accessible possible.

Côté style, ORA mise sur des montures majoritairement intemporelles. «Je veux que mes clients gardent longtemps leurs lunettes et qu'ils ne se tannent pas. Je fais la promotion du slow fashion, achetez moins, mais mieux», dit-elle. Chaque collection soigneusement choisie a sa propre identité. Un détail, que ce soit dans la forme de la branche, du pont ou dans l'ajout d'une touche métallique, qui rend chaque paire unique. Autrement dit, le choix s'étire bien au-delà de cinq montures noires similaires.

Besoin d'un examen de la vue avant de faire votre choix de lunette? ORA propose les services d'un optométriste un à deux jours par semaine.

Lunetterie ORA

7700 Av. de Gaspé, Montréal

VOIR AUSSI :

Signé local : le plus grand magasin d’achat local au Canada est au Quartier Dix30