POLITIQUE
05/03/2019 12:29 EST | Actualisé 05/03/2019 12:29 EST

Justin Trudeau annule des événements et rentre à Ottawa

Hier soir, le premier ministre a insisté sur le fait que son gouvernement n'avait franchi aucune ligne dans ce dossier.

PC/Frank Gunn

OTTAWA — Au lendemain de la démission-choc de la ministre Jane Philpott, le premier ministre Justin Trudeau a décidé d'annuler deux événements auxquels il devait participer à Regina, en Saskatchewan.

«Il retourne à Ottawa après son événement à Toronto pour des réunions privées», a indiqué mardi sa porte-parole, Eleanore Catenaro, sans fournir plus de détails sur la nature de ces rencontres qui se tiendront dans la capitale fédérale.

Le premier ministre devait se rendre dans un magasin Canadian Tire afin de promouvoir des rabais incitatifs pour le climat, puis prononcer un discours lors d'une activité de financement organisée par le Parti libéral du Canada en soirée.

Ces changements à l'emploi du temps de Justin Trudeau surviennent un jour après que la présidente du Conseil du Trésor, Jane Philpott, eut claqué la porte du cabinet, disant avoir perdu confiance envers le gouvernement libéral en raison de l'affaire SNC-Lavalin.

Lors d'un rassemblement partisan lundi soir à Toronto, le premier ministre a insisté sur le fait que son gouvernement n'avait franchi aucune ligne dans ce dossier. Pendant son discours, il a été interrompu à quelques reprises par les cris de personnes mécontentes.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Abordant brièvement la démission de sa ministre Jane Philpott, qui s'est avérée l'une des plus efficaces et respectées de son gouvernement, il a affirmé qu'il savait que celle-ci «se sentait comme ça depuis un certain temps» et l'a remerciée pour son service.

Cette démission survient moins d'un mois après celle de l'ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould, laquelle a quitté après avoir subi des pressions «inappropriées» et «soutenues» de la part du premier ministre et de son entourage afin qu'elle intervienne pour aider SNC-Lavalin.

Dans la lettre annonçant son départ du conseil des ministres, Jane Philpott explique avoir «examiné les événements qui ont secoué le gouvernement fédéral au cours des dernières semaines», et conclu «après mûre réflexion» qu'elle devait démissionner du cabinet.

Voir aussi: