POLITIQUE
04/03/2019 16:17 EST | Actualisé 04/03/2019 16:47 EST

Justin Trudeau prévient que des adversaires utiliseront «la division et la peur»

«Nous allons choisir un autre chemin — en raison des inquiétudes et des craintes des gens — pour apaiser ces peurs.» - Justin Trudeau

PC/Andrew Vaughan

CHARLOTTETOWN — Le premier ministre Justin Trudeau prévient que certains politiciens tenteront de semer la division et la peur chez les Canadiens afin de remporter les élections fédérales prévues cet automne.

M. Trudeau a lancé cet avertissement à l'Île-du-Prince-Édouard, lundi, où il prenait la parole en matinée dans le cadre d'une activité de financement.

«Et c'est pourquoi, en tant que parti, en 2015 et encore en 2019, nous allons choisir un autre chemin — en raison des inquiétudes et des craintes des gens — pour apaiser ces peurs», a déclaré le premier ministre libéral devant des partisans à Charlottetown.

Le premier ministre a ajouté que son gouvernement planifiait l'avenir du marché du travail au Canada en investissant massivement dans l'intelligence artificielle et la robotique.

«Nous allons nous assurer d'investir massivement dans les compétences, les emplois, en formation, en éducation et en recherche partout au pays pour que les Canadiens soient renforcés par les changements que nous vivons», a-t-il indiqué.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

M. Trudeau et le ministre des Anciens Combattants, Lawrence MacAulay, ont aussi rencontré le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan.

Peu avant le début de la rencontre, M. MacLauchlan a rappelé l'annonce faite la semaine dernière par le Conference Board du Canada, à savoir que l'Île-du-Prince-Édouard devrait afficher la meilleure croissance au pays cette année, soit de 3,2 pour cent.

37,5 millions $ pour aider une entreprise pharmaceutique

Un peu plus tard, le premier ministre a annoncé que son gouvernement investirait 37,5 millions $ pour aider une entreprise pharmaceutique à se développer dans les provinces de l'Atlantique.

Il a fait cette annonce aux installations de BioVectra, à Charlottetown, qui prévoit dépenser 144 millions $ sur cinq ans pour élargir ses activités à Charlottetown et à Windsor, en Nouvelle-Écosse.

Dans un communiqué, le premier ministre Trudeau souligne que l'entreprise est un chef de file dans la production de médicaments essentiels pour soigner des maladies graves qui affectent des millions de personnes dans le monde.

Le projet devrait contribuer à créer 150 emplois à temps plein sur cinq ans à l'Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Écosse.

Le président de BioVectra, Olivier Technow, a rappelé que l'entreprise avait déboursé 25 millions $ par année depuis 2015 pour développer ses affaires.

On retrouve parmi les clients de l'entreprise la plupart des plus grandes pharmaceutiques dans le monde.

Plus tard dans la journée, M. Trudeau se rendra en Ontario, où il doit rencontrer une famille de Mississauga pour souligner ce que le gouvernement appelle ses «paiements d'incitatif à agir pour le climat».

Voir aussi: