NOUVELLES
27/02/2019 10:23 EST | Actualisé 27/02/2019 10:23 EST

Une séquence incitant au suicide retrouvée dans une vidéo pour enfants sur YouTube

Une mère de famille américaine sonne l'alarme.

Imaginez: votre enfant regarde un dessin animé sur YouTube, pendant que vous êtes à côté de lui. Tout à coup, son émission coupe, et un homme avec des lunettes fumées vient donner des conseils aux enfants pour bien réussir à se taillader les veines.

C'est un peu ce qui est arrivé à une maman de la Floride, qui a tiré une sonnette d'alarme sur son blogue.

Free Hess, qui s'est confiée au réseau américain CNN, affirme avoir vu cette séquence vidéo pour la première fois en juillet, après avoir été prévenue par une autre amie maman.

La maman, qui est aussi pédiatre, a demandé l'aide de plusieurs groupes pour signaler cette vidéo et la faire retirer de la plateforme YouTube Kids, ce qui a finalement été fait après plusieurs semaines.

Mais Free Hess est retombée sur cette vidéo ce mois-ci, et cette fois, sur la plateforme principale de YouTube, qui l'a retirée après quelques jours et plusieurs plaintes (la vidéo n'est plus sur YouTube, mais la blogueuse a enregistré la séquence troublante et l'a publiée sur son blogue).

«Ça m'a fâchée et attristée, a-t-elle confié à CNN. Je suis pédiatre, et je vois de plus en plus d'enfants qui s'auto-mutilent ou qui ont fait une tentative de suicide. Je n'ai aucun doute que les réseaux sociaux et des trucs de ce genre y contribuent.»

LIRE AUSSI:

» YouTube serait responsable de la hausse des adeptes de la théorie de la Terre plate

» YouTube s'attaque aux vidéos de défis dangereux

» Facebook et YouTube suppriment les pages du conspirationniste Alex Jones

Suicide, exploitation sexuelle, trafic humain...

La pédiatre a alors décidé d'explorer un peu plus YouTube Kids, et ce qu'elle a trouvé l'a renversée. Dans un autre billet de blogue, elle dit être tombée sur des vidéos qui glorifient le suicide, mais aussi l'exploitation sexuelle, le trafic humain, l'utilisation d'armes à feu et la violence conjugale.

«J'ai dû arrêter de les écouter et de les enregistrer, il y en avait trop», a-t-elle dit à CNN.

YouTube Kids a publié une déclaration dans laquelle la plateforme vidéo affirme qu'elle fait tout en son possible pour relayer des vidéos familiales, et qu'elle prend ces allégations très au sérieux.

«Nous apprécions que le public puisse nous signaler des contenus inappropriés. Les vidéos signalées sont revues 24 heures sur 24, et celles qui n'ont pas leur place sur notre plateforme sont retirées.»

Des propos qui n'ont pas tout à fait rassuré Free Hess, puisque lorsqu'un parent signale une vidéo, «il est déjà trop tard, puisqu'un enfant l'a déjà visionnée».

Un conseil aux parents: gardez un oeil sur ce que votre enfant visionne sur YouTube!