POLITIQUE
25/02/2019 15:29 EST | Actualisé 25/02/2019 15:47 EST

Trudeau manifeste son amour pour la Sainte-Flanelle

Les six autres équipes canadiennes de la LNH n'ont eu droit qu'à une courte mention lors de l'entretien de trois minutes.

PC/Paul Chiasson
Justin Trudeau avait enfilé son chandail du Canadien le 15 octobre 2015 pour supporter l'équipe dans un pub de Montréal.

Le premier ministre Justin Trudeau n'a pas hésité à appuyer son équipe de hockey favorite le jour de la date limite des transactions dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Dans une entrevue vidéo accordée au «TradeCentre» de TSN depuis Ottawa, lundi, quelques heures avant la date limite des transactions dans la LNH, M. Trudeau a fait savoir à plusieurs reprises qu'il était avant tout un partisan du Canadien de Montréal.

Les six autres équipes canadiennes de la LNH n'ont eu droit qu'à une courte mention lors de l'entretien de trois minutes.

«C'était censé être une année de reconstruction, mais dernièrement, (le gardien) Carey (Price) a été très bon, et ils se débrouillent vraiment très bien», a analysé M. Trudeau, qui a passé une bonne partie de sa jeunesse à Montréal. «Quoi qu'il fasse, qu'il continue! Nous avons au moins quatre bonnes équipes du Canada qui se dirigent vers les séries éliminatoires.»

Je pense qu'il y a beaucoup de positif. Bien sûr, je vais rester concentré sur ce que font mes chers Canadiens et garder les doigts croisés pour qu'ils se rendent en finale.Justin Trudeau

Justin Trudeau s'est même amusé à s'en prendre aux Maple Leafs de Toronto, principaux rivaux du Canadien, qui ont comblé un déficit de trois buts pour battre Montréal, samedi.

«Je suis encore un peu amer pour samedi soir, mais nous savons que les Leafs sont sur une bonne lancée, pour ceux qui se soucient d'eux», a lancé M. Trudeau. «Mais je vais m'assurer que nous resterons forts à Montréal.»